Ligue départementale de Karaté et disciplines associées: juges et arbitres instruits aux nouvelles règles de jeu

Mardi 15 Octobre 2019 - 16:15

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

La Fédération congolaise de Karaté et discipline associées a organisé, les 12 et 13 octobre au Complexe sportif de Pointe-Noire, le premier séminaire de renforcement des capacités des officiels de la ligue, suite aux changements intervenus récemment au niveau international sur les règles de la pratique de cet art martial.

Une vingtaine de juges et arbitres a participé au séminaire animé par le président de la commission nationale d’arbitrage, Ange Kebi Mampini, et son secrétaire général, Michel Malalou Makanga, également président de la ligue de karaté de Pointe-Noire. « Au niveau international, le règlement a été retouché. Le tour nous revenait, à nous qui avons la responsabilité de l’arbitrage dans le pays, de faire la restitution dans tous les départements », a signifié Ange Kebi Mampini.

En effet, en kumité, les fautes de première et de deuxième catégories ne s’accumulent plus et en kata, le jugement ne se fait plus avec les drapelets mais plutôt avec le manuel de notation. « Nous avons fait la pratique qui sera poursuivie par le secrétaire général de la commission nationale de l’arbitrage... », a-t-il ajouté.

Par ailleurs, le président de la commission nationale d’arbitrage a fait savoir que la Fédération entend sanctionner tous les arbitres et juges qui seront tentés par les actes de corruption. « Nous avons  pris les mesures très sévères de sanctionner tout officiel qui sera surpris dans les actes de corruption. Nous avons besoin des compétiteurs méritants, capables d’honorer les couleurs du pays au niveau international », a laissé entendre Ange Kebi Mampini.

Concernant les karatékas sans club, il leur a demandé de regagner les rangs et de parler le même langage. "Nous savons tous que le sport unit les peuples, soyons tous dernière le karaté pour le développer", a-t-il indiqué.

De son côté, Michel Malalou Makanga s’est réjoui de ce stage sanctionné par une évaluation. « En tant que président de la ligue, je suis comblé parce que les arbitres et les juges ont eu des nouvelles qualifications après l’évaluation organisée à l’issue du séminaire », a-t-il martelé. Le karaté, a-t-il annoncé, rentre dans l’olympisme en 2020 et il y a tellement de changements que la commission nationale d’arbitrage sillonne toute la République pour les répercuter.

S’agissant des athlètes, il a revelé qu’ils sont déjà en chantier, préparant un test de présélection des Diables rouges.

Notons qu'à l’issue de cet atelier, les participants ont remercié la Fédération qui leur a permis de s’arrimer aux nouvelles règles de la discipline. Après Pointe-Noire, la commission poursuivra sa mission de restitution dans les départements de Brazzaville, Pool et Plateau avant la zone nord.

 

Charlem Léa Itoua

Légendes et crédits photo : 

Les juges et arbitres accompagnés des formateurs/Adiac

Notification: 

Non