Littérature : Ferréol Gassackys signe « Frikia, Pèlerin des Âges »

Samedi 28 Mars 2020 - 15:15

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Édité à L’Harmattan Congo-Brazzaville, « Frikia, Pèlerin des Âges » est un roman d’environ 160 pages. Il sera présenté, le 19 juin prochain à la librairie Les Manguiers des Dépêches de Brazzaville.   

En juin 2019 lors de la publication de son premier roman « Le hasard du destin », un hasard assez particulier a fait que son livre soit publié le 19 juin, jour de sa naissance ; à partir de là, il s’est dit qu’il devrait publier un roman par an, et qui sortirait au mois de juin. C’est le cas avec son deuxième roman, déjà achevé qui n’attend plus que la publication et la présentation.

Le second roman de Ferréol Gassackys titré « Frikia, Pèlerin des Âges » parle effectivement de Frikia, en rendant un vibrant hommage à l’Afrique. Ce personnage qui nait dans l’Egypte antique, et qui a trente ans, est pourvu d’immortalité. Il se pose la question de savoir, maintenant qu’il est immortel, que doit-il faire de cette immortalité ? C’est ainsi que Pèlerin des Âges, à travers les siècles, rencontre des personnages insolites et banals, et découvre de nombreuses civilisations, qui lui permettent de comprendre sinon de donner un sens à cette immortalité. Il va ainsi à la rencontre de civilisations particulières, et d’hommes dits, êtres exceptionnels. Bref, c’est un cheminement de générations, de siècle en siècle, pour se faire une idée sur le monde, sur la conception des humains. Après ces belles rencontres, il tire une conclusion. Laquelle ? C’est dans le livre qu’il faut trouver la réponse.

A la question de savoir s’il devient plus culturel que diplomate, Ferréol Gassackys pense qu’il ne faut pas dissocier ces deux domaines (diplomatie et culture). Parce que la diplomatie, c’est chercher à parfaire les relations avec l’autre. « Je ne pense pas qu’on puisse séparer l’écriture de la diplomatie. Le plus important c’est le contact, le rapport vis-à-vis de l’humain. Par exemple comment faut-il rendre convergent ce qui peut paraître au premier abord divergent ; ou comment peut-on rapprocher les gens ? C’est cela », dit-il.

Ferréol Gassackys, député en République du Congo, membre de la commission des Affaires étrangères et des Congolais à l’étranger, conseiller des Affaires étrangères, est diplômé d’études supérieures spécialisées en relations internationales. Il est marié et père de deux enfants. Ancien commissaire général du festival panafricain de musique (Fespam), il est commandeur dans l’ordre du mérite congolais et chevalier dans l’ordre du dévouement.

Bruno Okokana

Légendes et crédits photo : 

Photo 1 : la couverture du roman « Frikia, Pèlerin des Âges » (crédit photo/ DR) Photo 2 : L’écrivain Ferréol Gassackys (crédit photo/ DR)

Notification: 

Non