Livre : Sony Kamana signe "Crime de l’intello congolais"

Jeudi 7 Novembre 2019 - 19:37

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

L'opérateur culturel, initiateur de l’une des plus grandes agences de mannequina en République démocratique du Congo, artiste aiguisé dans le secteur de la mode, arrangeur de son, metteur en scène et interprète vient d’ajouter à sa panoplie de compétences une nouvelle casquette, celle d’auteur à travers son ouvrage publié aux éditions Kpossible.

L'ouvrage a été présenté au public, le 26 octobre dernier, dans la bibliothèque du Centre Wallonie Bruxelles de Kinshasa, lors d’une cérémonie suivie d’une vente dédicacée et shooting photo avec l’auteur. Le titre du livre, très attachant et révélateur, suscite des polémiques au regard de son contenu qui interpelle l’intellectuel congolais sur sa responsabilité dans la déchéance morale et la déliquescence sociale, notamment dans sa promotion des antivaleurs que vit le pays depuis son accession à l'indépendance.

Il s'agit d'une compilation de cent quatre pages révélant ainsi la pensée de l'auteur sur son «procès vis -à -vis de la classe intellectuelle congolaise». Une délectation en énoncé d'écriture et de lecture. « Le livre traite une question d'actualité poignante à un moment si crucial et délicat de l'histoire de notre pays. Il engage donc un débat et un partage d’opinion sur notre société pour une remise en question collégiale en tant que peuple et sur la décence citoyenne », explique l'éditeur, Eugène Kandolo.

Quant au titre, « après avoir entendu et compris l’idée primaire de l’auteur sur ce coup de poing moralisateur de son livre, nous avons ensemble opté pour nommer l'ouvrage ainsi », a renchéri le responsable de la maison d’édition Kpossible. Bien plus qu’un livre "Crime de l’intello congolais" renvoie également à une prise de conscience sur la redéfinition du rôle que doit jouer ceux qui nous gouvernent.

Pour rappel, Sony Kamana évolue depuis 1993 dans l'univers de la mode et du mannequinat. Il a ainsi formé et propulsé d'innombrables figures prestigieuses dans la couture, le stylisme sur des podiums et des scènes des télévisions congolaises à l'instar de Jacky Ndala, Marie Noëlla Madinga, Gaby Amundala et tant d'autres.

Amoureux de la musique et très discipliné, il séduit toujours ses collaborateurs musiciens par son savoir-faire tatillon. Depuis 1994 à aujourd'hui, le bilan positif de son implication culturelle ne fait plus ses preuves et lui vaut un surnom de faiseur des rois. Par ailleurs, l’arrivée de "Crime contre l'intello congolais" annonce une longue série sur les prochaines publications de l'Agrippa des temps modernes.

 

 

Karim Yunduka

Légendes et crédits photo : 

Sony Kamana

Notification: 

Non