Lutte contre Ebola : vers la validation des plans opérationnels du SRP4

Mercredi 12 Février 2020 - 13:46

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Les plans opérationnels ciblent trois provinces affectées par la dixième épidémie de la maladie à virus Ebola, notamment Nord-Kivu, Sud-Kivu et Ituri.

 

Les travaux de cet atelier de validation des plans opérationnels du SRP4.1 contre la Maladie à virus Ebola dans les provinces du Nord- Kivu, Sud-Kivu et Ituri ont été ouverts par le coordonnateur général de la riposte à l’épidémie d'Ebola, le Pr Steve Ahuka Mundeke, le mardi 11 février, à Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu, en présence des ministres provinciaux de la Santé du Nord-Kivu et de l'Ituri.

Au cours de cet atelier, les participants vont valider les plans d’action opérationnels (PAO) des sous-coordinations de la riposte pour le compte du SRP4.1 et les PAO des divisions provinciales de la santé (DPS) des zones affectées par Ebola. Cet exercice s'inscrit dans le cadre du transfert progressif des compétences et des responsabilités aux DPS et aux zones de santé pour produire un PAO de la coordination générale de la riposte.

Selon le coordonnateur général, depuis le début de la dixième épidémie d'Ebola déclarée par le ministère de la Santé, le 1er août 2018, il a déjà été élaboré quatre plans stratégiques de réponse à cette épidémie, dont le dernier est le SRP4.1. Ces plans stratégiques, a-t-il indiqué, ont toujours été mis en œuvre par des plans opérationnels des structures de coordination du terrain. D’où, l’organisation de cet atelier de validation des PAO afin de faciliter la mise en œuvre du SRP4.1 allant de janvier à juin 2020. Le ministre provincial de la Santé du Nord-Kivu, Moïse Kakule Kanyere, a félicité les équipes de la riposte pour le travail abattu. Il a, par ailleurs, invité la population de sa province à plus de vigilance afin de mettre fin définitivement à l’épidémie d'Ebola dans leur contrée.

Parmi les participants à cet atelier, on a noté les experts du secrétariat technique du Comité multisectoriel de la riposte à l’épidémie d'Ebola (ST/CMRE), du cabinet du ministre de la Santé, du Secrétariat général à la santé, de l'Inspection générale de la santé, de la coordination générale de la riposte, de toutes les sous-coordinations de la riposte et de la DPS et des partenaires (OMS, Unicvef, Ocha, CDC Africa, Croix-Rouge…).

Blandine Lusimana

Notification: 

Non