Lutte contre le Covid-19 : la société civile crée une plateforme

Jeudi 7 Mai 2020 - 16:12

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Les organisations de la société civile se sont engagées à  se déployer sur le terrain pour apporter leur concours dans la lutte contre la pandémie du coronavirus

Des réflexions, menées le 6 mai à Brazzaville par un échantillon des responsables des réseaux et ONG de la société civile, ont abouti à la mise en place d'une plateforme dénommée Coordination nationale des organisations de la société civile pour l’accompagnement de la riposte au Covid-19 (Cnar-covid-19) ainsi que deux autres commissions techniques, à savoir le comité scientifique et d’évaluation. 

Ces mêmes responsables ont, sur invitation du secrétaire permanent du Conseil consultatif de la société civile et les organisations non gouvernementales, défini  des stratégies devant leur permettre de répondre  à l’invite du président de la République, le 30 avril, lors de son message sur la riposte au Covid-19. Dans son discours, Denis Sassou N’Guesso déclarait : « J’exhorte les dirigeants politiques et les organisations de la société civile à renforcer la communication de proximité pour l’information et l’encadrement des populations, à l’effet de mieux les prévenir du danger

La société civile a plusieurs branches. Elle regroupe à la fois le patronat, les confessions religieuses, les sociétés savantes et le secteur associatif. Selon le constat fait sur place, les autres branches comme le patronat, la société savante et les confessions religieuses ont soit apporté leur contribution financières et matérielles ou mené des réflexions dans le cadre de la lutte contre la pandémie. Mais le secteur associatif était resté en marge. Pour agir avec harmonie et efficacité, cette plateforme a été créée pour mobiliser les ressources et les organisations de la société civile. La Cnar-Covid-19, qui  assurera la communication de proximité, va mettre au point dans les brefs délais un plan stratégique d’action en milieu communautaire sur la sensibilisation et l’éducation des populations. 

Contribuer à susciter et promouvoir la mobilisation générale pour amener la majorité des citoyens à comprendre  la nécessité de s’accommoder aux stricts respects des règles de prévention contre la pandémie est un défi que les membres de la  Cnar-Covid-19 vont tenter de relever. «  Nous avons la mission de bien former nos acteurs pour qu’ils soient capables de réagir conformément au plan national de riposte et aux orientations données », a souligné Paul Kampakol, coordonnateur de la Cnar-Covid-19. « On a à faire à des hommes de terrain qui connaissent bien la gravité de la situation. Ils sont impliqués et n’attendaient que ce moment pour avoir un mécanisme qui  leur permet de conjuguer les efforts en vue d’apporter  une contribution significative dans le cadre de la lutte contre la pandémie », a indiqué Gervais Cephas Ewangui, secrétaire permanent du Conseil consultatif de la société civile et des organisations non gouvernementales.

Pour lui, le plus dur commence pour  les  membres de la Cnar-Covid-19. Car dans la foulée de leur élection, ils vont vite se mettre au travail pour se doter d’un programme bien cohérent et réaliste. « Ce programme sera, sans délai et à toute fins utiles, transmis au Premier ministre, chef du gouvernement », précise le communiqué final.  La Cnar-Covid-19 dirigée par Paul Kimpakol est composée de sept membres. Roland Moucsone et le pasteur Claude Franck Kipemesso Premier ont été, quant à eux,  placés respectivement  à la tête du comité scientifique et de la commission d’évaluation.

 

James Golden Eloué

Légendes et crédits photo : 

Un échantillon des réseaux et ONG en réunion/Adiac

Notification: 

Non