Lutte contre les antivaleurs : le MCC conscientise la société à travers le cinéma

Samedi 29 Février 2020 - 14:41

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Dans le cadre de ses activités civiques intégrant la campagne de sensibilisation par le cinéma, le Mouvement pour la culture citoyenne (MCC) a projeté des scénarii le 27 février à Brazzaville en vue d’éduquer le public sur les valeurs patriotiques.

Au total cinq courts-métrages, d’environ quinze minutes, conçus autour du thème « Comprendre et combattre les antivaleurs » ont été visualisés par un public mixte. La projection de ces scénarii rentre dans le cadre des activités entreprises par le MCC après la publication, en 2010, de son manuel autour de la même thématique. « Les différents scénarii ne sont autre que le contenu du manuel matérialisé en scènes vivantes pour intéresser davantage les populations. Ils ont un caractère culturel et retrace chacun les méfaits d’un cas précis d’antivaleurs », a expliqué Joseph Policier Bandzouzi, coordonnateur national adjoint de ladite plateforme.   

La fraude (scolaire, professionnelle, administrative, électorale…), la corruption, le déni de justice, la violence, la malhonnêteté, le mensonge, le détournement de fonds et de biens publics, la paresse, le laxisme, l’irresponsabilité, l’impunité, l’incivisme au quotidien, etc. Autant de vices dénoncés à travers les courts-métrages diffusés.

Pour cette organisation, cette séance cinématographique est un exercice d'autoévaluation permettant au public de distinguer les valeurs des antivaleurs prohibés par les lois. A cet effet, tout citoyen a été invité à s’approprier un mode de vie sain régissant la bonne marche du pays ainsi que son développement et son épanouissement. « Ne l’oublions pas, le mal que nous faisons aux autres aujourd’hui, finit par nous nuire demain. Alors, agissons bien », a déclaré un membre de ce mouvement.

Assistant à la cérémonie, Joe Ebina, président de la fondation Ebina, a appelé les initiateurs de cette activité à adapter chaque antivaleur au public cible pour mieux captiver son attention et, de revoir la mise en scène en fonction des sujets abordés. « Je salue l’initiative qui est vraiment à pérenniser auprès de la jeunesse et des dirigeants. J’exhorte notamment le Mcc à revoir le registre de langue utilisé dans ces scénarii pour faciliter la compréhension de tous », a souligné Déborah, jeune étudiante.

Dans la suite de cette campagne cinématographique nationale, le MCC entend poursuivre ses actions dans les écoles et universités, les églises et auprès des autorités de différents secteurs ainsi que des médias audiovisuels pour vulgariser ces courts-métrages et parvenir ainsi à leur large diffusion. Pour cette série de sensibilisations, le MCC dispose de huit scénarii conservés dans des CD. A chaque occasion, il le distribue aux participants pour leur permettre de revoir le contenu à volonté et le relayer dans leur entourage.  

Notons que le MCC est une organisation de la société civile congolaise créée en 2006 à Pointe-Noire. Sa mission est de contribuer à la réforme des mentalités des concitoyens congolais et lutter contre les actes d’antivaleurs.

Merveille Atipo

Légendes et crédits photo : 

1- Le cliché de l’un des scénarii diffusés pour la circonstance/Adiac 2- Photo de famille des organisateurs et des participants au terme de la rencontre/Adiac

Notification: 

Non