Mali: le chef de l’opposition Soumaïla Cissé, enlevé

Jeudi 26 Mars 2020 - 17:30

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

En campagne électorale depuis plusieurs jours, dans le cadre des élections législatives de mars et avril prochain, le chef de file de l’opposition malienne, Soumaïla Cissé et sa délégation sont portés disparus dans l’après-midi du 25 mars, a indiqué la presse malienne.

« L’URD a le regret d’informer l’opinion nationale et internationale que son président, l’honorable Soumaïla Cissé, chef de file de l’opposition malienne, et sa délégation en campagne pour les élections législatives dans la circonscription électorale de Niafunké, sont portés disparus depuis 15h30 ce mercredi 25 mars 2020 », a déclaré le secrétaire à la communication de l’Union pour la République (URD).

Selon le communiqué, la délégation du candidat de l’URD  quittait Saraféré pour se rendre à Koumaïra où elle était attendue vers 16h30. Le  principal parti de l’opposition se dit  « profondément » inquiet de la situation et invite, pour la circonstance,  le gouvernement, les forces armées et de sécurité, la Minusma à déployer toutes leurs énergies pour les retrouver.

Natif de Niafunké, Soumaïla Cissé est candidat dans cette circonscription électorale à l’élection des députés à l’Assemblée nationale.

Ce cercle qui se situe dans la région de Tombouctou est en proie à l’insécurité depuis 2012.  Soumaïla Cissé et sa délégation ne sont pas les premiers candidats à être victimes de l’insécurité depuis l’ouverture de la campagne des élections législatives.  La semaine dernière, dans le même cercle, le candidat du parti présidentiel RPM a été enlevé  par les hommes inconnus pendant un moment avant d’être rendu à ses militants.  Dans la première semaine de l’ouverture de la campagne, la candidate de l’URD dans le cercle de Nara avait été braquée par les hommes inconnus et dépouillée de son véhicule  4X4.

En dépit de l’appel de plusieurs partis de l’opposition de reporter les élections législatives évoquant la persistance de l’insécurité dans le centre  et le nord du pays, le gouvernement malien a maintenu la tenue des ces scrutins.
Contrairement aux informations qui circulent sur les réseaux sociaux, l’honorable Soumaila Cissé et sa délégation n’ont pas encore été retrouvés. Actuellement, aucun membre de la délégation n’est joignable par téléphone. 

 

Yvette Reine Nzaba

Notification: 

Non