Mali : le colonel-major à la retraite Ba N’Daw nommé président de la transition

Lundi 21 Septembre 2020 - 18:35

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Le militaire à la retraite Ba N’Daw a été désigné, le 21 septembre, par un comité mis en place par la junte au pouvoir pour diriger la transition au Mali, a annoncé le chef de la junte, Assimi Goïta, qui devient vice-président.

Le colonel major Bah N’Daw est né en 1950. Il a derrière lui une longue carrière au sein de l’armée de l’air. Après avoir pris sa retraite, il avait occupé en mai 2014 le poste de ministre de la Défense en remplacement de Soumeylou Moubèye Maiga. Autrefois, il fut l’aide de camp de Moussa Traoré. C'est un homme considéré comme relativement proche du M5, le mouvement qui avait lancé la contestation contre l'ancien président IBK, et réputé pour sa rigueur.

La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l'ouest (CEDEAO) a exercé une forte pression sur la junte pour qu’elle nomme un civil au poste de président et cette hypothèse d’un ancien militaire aujourd’hui est considérée comme acceptable, en tout cas pour cette institution qui ne devrait pas tarder à réagir. Elle avait donné jusqu’au 22 septembre aux militaires pour désigner un président et un Premier ministre civil de transition, sous peine de durcir l’embargo en vigueur depuis le coup d’État.  

En effet, le collège institué par la junte militaire et qui a désigné l'ex-ministre de la Défense Bah N'Daw s'est réuni au moment où la junte est sous la pression de la CEDEAO.

Le nouveau président est censé officier comme chef de l'État pendant plusieurs mois avant un retour des civils au pouvoir. 

Pendant ce temps, le médiateur de la CEDEAO, l’ancien président nigérian, Goodluck Jonathan, est attendu dans la capitale malienne ce 23 septembre, afin d’évaluer le processus de transition du pouvoir.

Sur place, au Mali, on signale aussi la visite de travail du ministre algérien des Affaires étrangères, Sabri Boulkadoum, la seconde depuis la prise du pouvoir par la junte militaire, le 18 août dernier. Cette visite s'inscrit dans le cadre de la poursuite de la mise en œuvre de l’accord de paix de 2015.

En attendant, ce lundi soir, Assimi Goïta, le chef de la junte, et désormais vice-président de la transition fera un discours à la veille du 60ème anniversaire de l’indépendance du Mali.

Yvette Reine Nzaba

Notification: 

Non