Médecine : deux opérations historiques à l'institut Biamba-Marie-Mutombo

Mardi 19 Novembre 2019 - 12:45

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Les interventions chirurgicales ont été réalisées respectivement par le médecin congolais, Jesse Manunga, qui a réussi la première opération de rupture d'anévrisme de l'aorte, le 7 novembre, et le Dr Ronda Henry-Tillman, qui a permis au premier patient à Kinshasa de recevoir une chimiothérapie néoadjuvante pour un cancer du sein.

Un patient d’une quarantaine d’années a été gueri, après une intervention chirurgicale de l’anévrisme de l’aorte abdominale hémoragique. Après soixante-douze heures aux soins intensifs, il a récupéré son état normal, grâce à cette délicate opération. « C’est la première fois au Congo qu’un patient atteint de rupture d'anévrisme de l'aorte survive à l’hôpital Biamba-Marie-Mutombo de Kinshasa. L’opération a été réalisée par le Dr Jesse Manunga, médecin spécialiste des maladies vasculaires et endovasculaires », a indiqué Dikembe Mutombo sur les réseaux sociaux.  Cet hôpital a intégré, dans son service de chirurgie vasculaire et endovasculaire, la prise en charge de patients souffrant de l’anévrisme de l’aorte pour leur permettre de se faire soigner au pays et de ne pas être contraints de se rendre à l’étranger.

Par ailleurs, quelques jours plus tôt, un premier patient à Kinshasa a reçu une chimiothérapie néoadjuvante pour un cancer du sein suivie d'une tumectomie guidée par échographie, d'une réorganisation du tissu oncoplastique par dissection du ganglion axillaire et d'une chirurgie de symétrie controlatérale. L'opération a été réalisée par le Dr Ronda Tillman, à l'hôpital Biamba-Marie-Mutombo.

Deux des meilleurs médecins aux Etats-Unis

Originaire de la République démocratique du Congo (RDC), le Dr Jesse Manunga est chirurgien vasculaire à Minneapolis, dans le Minnesota. Il est affilié à plusieurs hôpitaux de la région, notamment l’hôpital Abbott Northwestern et le système de soins de santé Fargo Veterans Affairs. Il a obtenu son diplôme de médecine de la Faculté de médecine David Geffen de l'université de Californie et exerce depuis plusieurs années. Il est compté parmi les grands chirurgiens vasculaires américains et a inventé une méthode pour traiter les anévrismes de l'aorte abdominale qui réduit le taux de mortalité de 97%.

Le Dr Jesse Manunga étudiait pour obtenir un diplôme en génie électrique et informatique à l'Université de Californie, à Los Angeles, lorsqu'un ami l'a encouragé à faire du bénévolat dans un hôpital local. Regarder de brillants médecins en action le fascinait et il était intrigué par la médecine.

Dès les premiers jours de sa faculté de médecine, le Dr Jesse Manunga s'était rendu compte que la chirurgie était ce qu'il désirait faire. En outre, un membre de sa famille a subi une intervention chirurgicale compliquée de l'anévrisme de l'aorte, dû à un affaiblissement dangereux et à un gonflement d'une artère. C'est aussi ce qui l'a poussé à devenir chirurgien, obtenant une bourse de recherche en chirurgie vasculaire axée sur les vaisseaux sanguins du corps.

Pour sa part, reconnur comme l'un des «meilleurs médecins d'Amérique», le Dr Ronda Henry-Tillman est chirurgienne oncologue, spécialisée en oncologie du sein à l'université de l'Arkansas pour les sciences médicales (UAMS). Elle forme d'autres chirurgiens, y compris les médecins de l'hôpital Biamba-Marie-Mutombo. Elle se rend régulièrement en RDC pour des formations sur des techniques chirurgicales du sein et des procédures médicales. Tous les médecins qu'elle forme sont des hommes. Lorsque le Dr Henry-Tillman a été investie, en novembre 2017, en tant que récipiendaire de la chaire Muriel Balsam Kohn en oncologie chirurgicale du sein à UAMS, Dikembe Mutombo est intervenu au cours de la cérémonie, louant son travail en Afrique.

Après avoir obtenu son diplôme de médecine à la faculté de médecine de l'université de Californie à San Diego, le Dr Henry-Tillman a terminé sa résidence en chirurgie au département de chirurgie de l'UAMS et a suivi une formation universitaire au programme UAMS Fellowship in Diseases of the Breast. Elle est professeure au département de chirurgie de l'UAMS, codirectrice de la recherche sur les initiatives en matière de santé et les disparités au Collège de médecine UAMS et co-directrice du comité orienté sur la maladie tumorale du sein à l'institut UAMS Winthrop P. Rockefeller du cancer. Auparavant, elle était directrice du programme de lutte contre le cancer de l'UAMS et a joué un rôle déterminant dans le développement du programme de mammographie mobile de l'université. Ses recherches ont principalement porté sur des initiatives en matière de santé axées sur l'accès, la recherche participative communautaire, les disparités en matière de santé et les politiques de santé dans les domaines de la prévention du cancer du sein, de la prostate, du cancer colorectal et du cancer du col utérin.

En 2016, le Dr Henry-Tillman a été nommée par le gouverneur de l'Arkansas, Asa Hutchinson, à la Commission de la marijuana médicale de l'Arkansas et élue présidente en 2017. Elle est également membre du conseil consultatif sur le contrôle du cancer du sein et est responsable de la santé du comté de Pulaski pour le conseil de santé de l'État de l'Arkansas.

 

Elle a siégé au conseil d'administration du programme national d'accréditation des centres du sein et du comité national sur les disparités en matière de santé de l'American cancer society, ainsi que de l'Arkansas cancer coalition et d'autres organisations locales.

Le Dr Henry-Tillman a reçu de nombreux prix et distinctions, notamment le prix du leadership en recherche sur la santé communautaire du National cancer institute, ainsi que le prix de reconnaissance communautaire du cancer d'excellence de l'American cancer society.

Patrick Ndungidi

Légendes et crédits photo : 

1- L'intervention du Dr Rhonda Tillman 2- Le Dr Jesse Manunga 3- Le Dr Jesse Manunga avec des collègues de l'hôpital Biamba-Marie-Mutombo 4- Le Dr Rhonda Tillman

Notification: 

Non