Média : Irma Nadège Ikama déplore le manque d’un moyen de transport à Télé Pointe-Noire

Mercredi 16 Septembre 2020 - 17:30

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

La directrice départementale de la télévision Pointe-Noire/Kouilou, Irma Nadège Ikama, a exprimé son indignation il y a quelques jours à l’occasion de la cérémonie de relance des émissions et programmes de sa structure

Dans son mot de bienvenue à l’occasion de cette rencontre, la directrice départementale de Télé Pointe-Noire a rappelé qu’en dehors de la capitale économique qui se trouve privilégiée du fait de sa proximité manifeste, cette  chaîne de télévision a aussi pour devoir de rendre bien visible le département du Kouilou sur son petit écran. «C’est l'une de nos ambitions dans la multitude des perspectives qui nous ont  toujours préoccupées. Malgré le manque d’un moyen de transport à la télévision Pointe-Noire/Kouilou, le personnel se déploie en usant de toutes les gymnastiques possibles au seul nom du sacerdoce », a-t-elle déclaré.

Poursuivant son propos, Irma Nadège Ikama a traduit à tous la très bonne volonté de cette chaîne à œuvrer ensemble, de par le fait que Télé Pointe-Noire est une représentation de la chaîne nationale télé Congo dans les départements de Pointe- Noire et du Kouilou.

« En sa qualité d’organe public d’Etat ; toutes les institutions, administrations et entreprises publiques et parapubliques se devraient normalement travailler étroitement avec la Télévision Pointe-Noire pour tous leurs besoins de communication.  C’est ainsi que nous encourageons de même tout producteur, tout mécène, tout opérateur économique à bien vouloir nous appuyer dans la réalisation des travaux audiovisuels, visant la promotion socio-économique, culturelle et touristique des profondeurs du Kouilou que les citoyens ne connaissent pas assez », a-t-elle indiqué.

L’oratrice a également émis le voeu de voir ériger un jour dans la cour de Télé Pointe-Noire une grande maison de la télévision digne de la capitale économique du Congo. « Il nous suffirait à tous d’y penser et d’y croire pour réaliser un tel idéal qui nous offrirait de bonnes conditions de travail  car, fortement unis, cela ne pourra être impossible avec des personnes de très bonne volonté », a-t-elle conclu.

 

Séverin Ibara

Légendes et crédits photo : 

Adiac Photo: La directrice départementale de Télé Pointe-Noire Irma Nadège Ikama

Notification: 

Non