Médias : FFJ regrette le renvoi d’un journaliste de BBC

Mercredi 12 Février 2020 - 14:08

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

L’ONG appelle la radio britanique « à laver son image d’un média professionnel, loin d’interférences politiques ».

L’organisation de défense de la liberté de la presse et du droit à l’information, Freedom for journalist (FFJ), déplore le renvoi de Jacques Matand, journaliste à BBC-Afrique. Dans une réaction du 10 février 2020, cette ONG note que « ce  renvoi a bien des soubassements et raisons politiques puisque lié à une affaire éminemment politique qui n’est qu’un secret de polichinelle ».

Dans cette virulente correspondance de l’organisation adressée à BBC avec copie au président de la République du Rwanda, Paul Kagame, FFJ dit « ne pas comprendre qu’une interview réalisée bien longtemps soit l’objet de renvoi du journaliste qui n’a fait que son travail ». Les autorités rwandaises, tranche cette organisation dans sa lettre, n’avaient aucun intérêt à faire pression sur BBC pour autant que la question du génocide est connue de tous et nul n’ignore que l’avion de l’ancien président rwandais a été abattu d’un projectile parti des positions tenues par l’ex-rébellion du FPR, actuellement au pouvoir.

Pour FFJ qui appelle BBC « à laver son image d’un média professionnel loin d’interférences politiques, bâillonner la presse au-delà des frontières de son pays traduit l’expansion à dicter sa loi sur le continent ». Il est rappelé que Jacques Matand, journaliste en poste à Dakar pour le compte de la BBC, a été congédié par la radio britannique pour avoir réalisé une interview avec l’écrivain franco-camerounais Charles Onana sur le génocide rwandais.

Lucien Dianzenza

Notification: 

Non