Mode : vingt journées pour célébrer et magnifier l’art à travers Brazza fashion days

Mardi 5 Novembre 2019 - 14:30

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

L’événement sera organisé, du 24 février au 14 mars 2020, par l’agence The Events agency que dirige Sara Mezath sur le thème « « Développement et exportation de la mode de l’Afrique centrale ».

Les Brazza fashion days (BFD) sont des journées dédiées à la mode. Cet événement qui transformera Brazzaville en la capitale de la mode a pour but essentiel de mettre en avant ses jeunes créateurs en particulier et de l’Afrique centrale en général, afin d’étaler à la face du monde leurs talents.

Pour l’organisatrice, lorsqu’on parle de mode en Afrique, les regards se tournent essentiellement vers certaines capitales d’Afrique de l’ouest (Dakar, Lagos, Abidjan, Cotonou, Niamey…) et l’Afrique du Sud qui regorgent de créateurs dont le talent est incontestable et mis en exergue par le biais d’événements d’envergure pour le moins prestigieux, tels que le festival international de la mode africaine d’Alphadi ; le Sira vision ; ou encore la Dakar fashion week d’Adama de Paris.

« La mode en Afrique centrale n’est indéniablement pas au même niveau que dans d’autres parties d’Afrique. Ce fait est la résultante d’un manque flagrant de prise au sérieux et de valorisation de ces jeunes créateurs talentueux, pourtant nombreux, dont le travail ne bénéficie d’aucune vitrine, d’aucune mise en avant et d’aucun encouragement de la part d’une quelconque structure que ce soit », a déclaré Sara Mezath. D’où la nécessité, a-t-elle dit, pour The Events agency de créer les Brazza fashion days dont l’ambition, au-delà de réunir différents acteurs de la mode de l’Afrique centrale afin de porter leur savoir-faire au-devant de la scène, sera de leur apporter des outils de développement de leurs acquis ainsi qu’une formation intense de dix jours leur permettant de parfaire leurs connaissances du domaine .

Les BFD, loin de n’être qu’un défilé de mode, sont tout d’abord une plate-forme qui apportera aux différents candidats, entre autres, l’expertise nécessaire à leur plein épanouissement ; une grande visibilité afin de faire connaître la qualité de leur travail ici et ailleurs ; la synergie qui aiguisera leur sens du travail d’équipe ; l’esprit de compétition qui permettra à chacun d’eux de travailler d’arrachepied afin de se mettre en valeur et de se challenger au travers de ses créations.

Sara Mezath a précisé que les BFD se veulent une vitrine pour la découverte par le monde entier de ces talents dont regorge l’Afrique centrale afin de les regarder désormais avec intérêt. Par cet événement, les organisateurs veulent tourner une page dans l’histoire de la mode en Afrique centrale afin que plus jamais cette dernière ne soit vilipendée, banalisée, reléguée au second plan et que les activités y relatives, à l’instar des défilés de mode, ne soient plus considérées comme de simples spectacles voués à agrémenter les dîners de gala ou autres soirées mondaines organisées dans les capitales de la sous-région.

Programme et temps forts des BFD

Le public brazzavillois aura la chance de participer activement aux fashion days qui leur permettront de flâner dans les stands des artisans et commerçants locaux ; de redécouvrir les collections de prêt-à-porter de certains créateurs locaux lors des pop-up stores ; de découvrir les pièces aussi incroyables qu’uniques des jeunes créateurs d’Afrique centrale lors de l’exposition-vente ; d’assister aux différents colloques, workshops et tables rondes autour des questions et thèmes axés sur la mode…

Les BFD se tiendront à Brazzaville pendant une période relativement longue et feront appel à une programmation aussi diverse que variée comprenant, entre autres, un atelier de formation des jeunes créateurs venus de toute l’Afrique centrale ; exposition-vente de leurs créations; conférence de presse et  colloque ; workshop entre créateurs confirmés venus d’ailleurs et les jeunes créateurs d’Afrique centrale; grand défilé de mode. 

Bruno Okokana

Légendes et crédits photo : 

Sara Mezath, organisatrice des Brazza fashion days

Notification: 

Non