Monde du travail : Daniel Mongo réélu à la tête de l’Organisation syndicale des travailleurs de l’Afrique centrale

Vendredi 8 Novembre 2019 - 13:22

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Le Congolais a bénéficié une fois de plus de la confiance de ses pairs pour un nouveau mandat de quatre ans, à l'occasion du troisième congrès de la structure syndicale sous-régionale qui vient de se tenir du 6 au 7 novembre, à Brazzaville.

Le président réélu aura la charge de gérer un bureau exécutif de six membres. Ce bureau est chapeauté par un conseil général de trente personnes à raison de deux par syndicat membre de l'Organisation syndicale des travailleurs d'Afrique centrale (Ostac) et secondé par un commissariat au compte de trois membres.

Daniel Mongo assurera parallèlement ses fonctions de secrétaire général de la Confédération syndicale congolaise, l’une des centrales syndicales les plus représentatives du Congo.

Aussitôt réélu, il a « félicité les congressistes pour la qualité des résultats auxquels ils ont abouti et a sollicité les organisations syndicales membres de l’Ostac d’appliquer les résolutions et recommandations adoptés au cours du congrès », rapporte le communiqué final des travaux.   

Par la même occasion, les congressistes ont déploré le manque des financements devant rendre leur organisation autonome et ainsi recommandé l’urgence des cotisations statutaires des organisations syndicales de la sous-région. A cet effet, la commission finance a proposé des stratégies pour accroître les ressources financières de l'organisation et le soutien des membres par plaidoyer en direction des Etats membres de la Communauté économique et monétaire d’Afrique centrale.

Au regard de l’insécurité sociale qui prévaut dans la sous-région, les participants ont préconisé que les chefs d’Etat y prêtent une attention particulière. « La migration des travailleurs en Afrique centrale constitue un défi majeur dans le monde du travail », a signifié Daniel Mongo.

En outre, les congressistes ont également adopté le rapport d’activité du bureau de l’Ostac, le rapport financier et certaines dispositions statutaires notamment les articles 12, 13, 16, 17, 19, 22 et 27. Ils ont aussi approuvé l’affiliation à l’Ostac de la Confédération démocratique du travail de la République démocratique du Congo.

Signalons que le troisième congrès de l’Ostac à Brazzaville, qui a réuni les délégués syndicaux des pays de la sous-région, a permis de débattre des enjeux et perspectives de la migration des travailleurs en Afrique centrale. 

Fortuné Ibara

Légendes et crédits photo : 

Daniel Mongo réélu président de l'Ostac/Adiac

Notification: 

Non