Mondial 2018: la Suisse peine contre le Costa Rica mais va en 8e de finale (groupe E)

Jeudi 28 Juin 2018 - 14:15

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

La Suisse est qualifiée pour les 8es de finale de la compétition après son nul contre le Costa Rica (2-2), le 27 juin, à Nijni Novgorod, mais sa défense fait peur avant d'y affronter la Suède.

Le jour du grand cataclysme allemand, la "Nati" pouvait reprendre le flambeau du réalisme. A la 87e mn après le but de Josip Drmic, elle avait encore la victoire en main, après avoir pourtant été dominée.

Mais elle a trop mal défendu et concédé l'égalisation - un penalty de Bryan Ruiz qui heurtait la transversale mais rebondissait sur le dos du gardien Yann Sommer pour entrer dans les filets - en toute fin de match (90e+3) qui a permis aux "Ticos" d'arracher leur seul point du tournoi.

La Suisse en a même concédé deux en deux minutes, mais l'arbitre français, Clément Turpin, a dû annuler le premier après visionnage, car Ruiz était hors-jeu au moment de la faute commise sur lui par Michael Lang.

Blerim Dzemaili avait mis la Nati sur la voie d'une frappe pure (31mn) au moment où elle sortait à peine la tête de l'eau.

Déjà éliminés, les Ticos, héros du Mondial-2014 où ils avaient atteint les quarts de finale pour la première fois, évitent de quitter la Russie sur trois défaites grâce au but de Kendall Waston (56mn), qui a un peu poussé Manuel Akanji pour s'élever, et au penalty final de Ruiz! Denis Zakaria avait fauché John Campbell à l'entrée de la surface.

Lichtsteiner suspendu face à la Suisse

"Atteindre les 8es de finale c'est l'objectif minimum que nous nous étions fixés", a assuré l'ambitieux sélectionneur helvète, Vladimir Petkovic. "Maintenant, nous pouvons nous concentrer sur notre adversaire", a-t-il assuré.

Mais à Saint-Pétersbourg contre la Suède, le 3 juillet, la Suisse devra résoudre quelques problèmes pour gagner enfin, pour la première fois de son histoire, un match à élimination directe en Coupe du monde. Elle a perdu en quart de finale à domicile en 1954 et en 8e de finale en 1994, 2006 et 2014.

Elle doit resserrer sa défense et remplacer son capitaine. L'inamovible Stephan Lichtsteiner, nerveux, a reçu un deuxième avertissement dans la compétition pour une semelle sur Colindres et sera suspendu en 8es de finale. Autre absence notable, celle de Fabian Schär, qui sera également suspendu.

"Je suis sûr que les joueurs que je ferai jouer donneront 120% et que l'équipe peut tenir. C'est dommage pour les deux joueurs mais c'est trop tard pour nous lamenter", a expliqué Petkovic.

Drmic intéressant

En attaque, Vladimir Petkovic a peut-être trouvé la solution. En vingt minutes, Drmic a plus fait que Haris Seferovic en deux matches et que Mario Gavranovic en soixante-dix minutes. Sa tête smashée s'est aussi écrasée sur la barre (78mn).

Il aurait pu signer une victoire flatteuse, car les Suisses étaient totalement amorphes en début de match, sauvés par Sommer devant Celso Borges (6mn) puis Campbell (8e), et par la barre transversale sur un lob de Daniel Colindres (10mn)!

A noter tout de même le superbe premier but des Suisses, sur une superbe action géométrique. Cette fois pas d'aigle mais un signe de croix, un bon ballon de Xherdan Shaqiri pour Lichtsteiner sur la droite, un centre vers Breel Embolo qui remisait à gauche pour une frappe pure de Dzemaili.

Le Bolognais l'a fêté en faisant deux avec le pouce et l'index, a priori pas un signe polémique, après les vagues de l'aigle kosovar mimé par Granit Xhaka et Shaqiri, mais le décompte de ses buts en Coupe du monde. Quatre ans plus tôt, Dzemaili avait réduit le score contre la France (5-2).

Il faudra que l'expérimenté milieu (32 ans) resserre les boulons de son équipe avant la Suède.

Camille Delourme avec AFP

Légendes et crédits photo : 

Buteur à la 88e mn, Drmic pense donner la victoire à la Nati, finalement tenue en échec par le Costa RIca (AFP)

Notification: 

Non