Music In Africa Live : l’appel à projets prend fin en septembre

Lundi 31 Août 2020 - 13:42

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Dans une volonté de soutenir les musiciens et l’industrie de la musique à faire face aux défis et effets de la Covid-19 sur leurs activités, la fondation Music in Africa (Miaf) a lancé le projet « Music in Africa Live (Mial) », auquel les entreprises et organisations africaines peuvent postuler jusqu’au 26 septembre.

Des milliers de musiciens africains ont été affectés par la pandémie de Covid-19, qui a causé des fermetures des lieux de spectacles et des restrictions sans précédent sur tout le continent. Vivant traditionnellement des spectacles et festivals, les musiciens et professionnels africains de l’industrie font face aujourd'hui à une précarité extrême. Soutenu par le ministère fédéral allemand des Affaires étrangères, la Siemens Stiftung et le Goethe-Institut, le projet « Music In Africa Live » est l'un des nouveaux projets que la fondation Miaf lance cette année pour leur soutenir.

Concernant toute l’Afrique, cette initiative vise à fournir un accompagnement financier aux opérateurs du secteur de la musique, afin de leur permettre de créer des spectacles de haute qualité ainsi que de promouvoir, commercialiser et présenter leur contenu à un public international élargi, principalement en version numérique et d’assouplir la création et la diffusion de contenus éducatifs en vue d'améliorer les compétences et de permettre aux professionnels de s'adapter aux besoins de l'industrie musicale en évolution.

Pour ce faire, le projet Mial proposera simultanément deux types de financement, à savoir des aides aux show cases (vitrine d’exposition) en ligne pour permettre aux musiciens de tirer un revenu de leurs prestations, et des aides au renforcement des capacités pour soutenir des projets de développement de compétences essentielles pour les professionnels utilisant des moyens numériques.

En pratique, les aides aux show cases soutiennent la production de concerts numériques live de haute qualité avec des musiciens africains, en mettant l'accent sur les productions professionnelles qui offrent aux participants une réelle visibilité et des opportunités, notamment en matière d’export. Les aides au renforcement des capacités, quant à elles, visent à soutenir les initiatives numériques qui développent des compétences critiques pertinentes pour les professionnels de la musique afin de faire face aux nouveaux défis et aux transformations de l'industrie, en particulier ceux introduits par la pandémie.

Selon Eddie Hatitye, directeur de la Miaf, le Music In Africa Live répond concrètement à certains défis auxquels sont confrontés les musiciens au quotidien. « La capacité à générer des revenus et à se développer est extrêmement importante pour chaque professionnel de la musique, surtout en cette période où tout semble s'être arrêté. Nous espérons que de nombreuses personnes saisiront cette opportunité et l'utiliseront pour s'ouvrir à de nouvelles perspectives », a-t-il souligné.

Notons que les organisateurs ne reçoivent que les candidatures des organisations ou entreprises, à condition que les projets soumis soient en mesure de bénéficier principalement aux musiciens en leur offrant des opportunités rémunératrices en matière de prestation, d'exposition et de développement de compétences, pour les projets de renforcement des capacités. Le projet « Music in Africa Live » soutiendra les projets mis en œuvre entre le 15 octobre et le 15 décembre de cette année.

Merveille Atipo

Légendes et crédits photo : 

La chanteuse congolaise Oupta lors d’un concert à Brazzaville/DR

Notification: 

Non