Musiques spirituelles et de chant : le Chœur des Séraphins honoré au festival international du Caire

Samedi 5 Octobre 2019 - 12:45

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Représentant la République du Congo à la douzième édition de la manifestation qui s'est tenue du 18 au 27 septembre dernier, dans la capitale égyptienne, le groupe a restitué cet événement à son retour au pays.

Environ vingt-deux pays ont pris part au festival à travers groupes et chorales, entre autres, l'Algérie, le Bangladesh, les deux Congo, l'Egypte, l'Ethiopie, le Maroc, le Nigeria, l'Espagne, la France. Cette douzième édition a été placée sur le thème « Paix », une valeur encore recherchée dans les religions, au vu des attentats qui sont toujours perpétrés dans les cultes des chrétiens coptes.

Le représentant du Congo a presté tant à la cérémonie d’ouverture que  de clôture. Pour la petite histoire, il y a deux ans, lors de la dixième édition de ce festival, le ministère de la Culture avait délégué Le Chœur des Séraphins pour représenter le pays. Sa prestation avait tellement marqué le comité d’organisation  que ce groupe a été l'invité d'honneur de cette douzième édition, après avoir également bénéficié de ce privilège lors de la onzième. Il est revenu avec un trophée octroyé à sa responsable, Alphonsine Atta Ekomba.  

Le Choeur des Séraphins, six ans déjà

L'organisation en Egypte de ce festival Musiques spirituelles et de chant, a indiqué la  présidente de la chorale Le Chœur des Séraphins, s'explique par le fait que les chrétiens de l'église copte sont toujours victimes des bombes lors de leurs cultes, entraînant beaucoup de morts. C’est ainsi que le ministère égyptien de la Culture, appuyant l'initiative du Pr Intessar Abdel-Fattah, fondateur du festival, a pensé qu'il fallait mélanger les cultures, les religions pour qu'il y ait la paix car tout le monde prie un seul être suprême qui est Dieu, qu’on l’appelle Allah, Bouddha, Jésus-Christ, etc. 

 Alphonsine Atta Ekomba  a profité de l’occasion pour informer la presse que son groupe venait de célébrer le sixième anniversaire de son existence. Dressant le bilan à mi-parcours, elle a estimé qu’en six ans, le groupe a fait du chemin, participant à de nombreux festivals. « Nous sommes allés nous produire un peu partout, à l’instar de l’Afrique du Sud où nous avions obtenu la médaille d’argent. Nous sommes partis tout dernièrement pour Lisbonne, au Portugal, invités par la fédération internationale de musique chorale. C’est pour louer le Seigneur que nous sommes là. Sur le plan national et international nous sommes déjà à plus de six trophées, cela suppose que le travail se fait », s'est-elle réjouie.

Bruno Okokana

Légendes et crédits photo : 

Photo 1 : Le Chœur des Séraphins à son arrivée à Maya-Maya Photo 2 : Alphonsine Atta Ekomba, présidente du Chœur des Séraphins

Notification: 

Non