Nanga : les jeunes sensibilisés à la santé sexuelle et la covid-19

Jeudi 13 Août 2020 - 17:25

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

La campagne  a été organisée, le 12 août, au quartier Nanga, dans le 6e arrondissement Ngoyo, par le Mouvement action jeunesse (MAJ), affilié  à l'Association congolaise pour le bien-être familial (ACBEF) lors de la célébration de la journée internationale de la jeunesse.

« L’engagement de la jeunesse pour une sexualité saine et responsable » tel a été le thème sur lequel les jeunes du MAJ ont échangé avec la population de Nanga en général et les jeunes de ce quartier en particulier. « Nous avons voulu entretenir les jeunes de Nanga, discuter avec eux sur les questions liées avec la santé sexuelle, leur donner quelques outils nécessaires sur les méthodes contraceptives modernes, les avantages du préservatif qui doit être l’ami de tous les jours. Ceci, pour aider ces jeunes à jouir d’une sexualité saine et responsable », a dit Espoir d’Almeda, président du Point focal Maj Pointe-Noire.

Ces échanges interactifs couplés à la stratégie du porte à porte ont permis aux jeunes de  Nanga d’être édifiés sur de nombreuses questions liées à la santé sexuelle et de la reproduction. « Avoir une sexualité saine signifie qu’il faut vivre sa sexualité en harmonie avec ses valeurs et  respecter de celle d’autrui. La sexualité responsable, quant à elle, est en lien  avec la capacité de prendre des décisions éclairées et mûries en matière de protection de soi et de l’autre  en évitant, par exemple, les rapports sexuels non protégés»,  a-t-il renchéri.  Et d’ajouter que grâce à ces comportements responsables, on évite de s’exposer aux dangers liés aux infections sexuellement transmissibles, au sida, aux grossesses non désirées…

Avec la propagation de la maladie du coronavirus dans le monde et au Congo, les jeunes du MAJ ont également sensibilisé les populations à la pandémie : «Il faut reconnaître que la covid-19 a eu une influence sur la santé sexuelle des adolescents et des jeunes. C’est pourquoi nous avons voulu coupler cette sensibilisation sur la santé sexuelle et de la reproduction à celle liée à la covid-19 et rappeler ainsi les mesures barrières aux jeunes.» Signalons que la journée internationale de la jeunesse adoptée par l’Assemblée générale des Nations unies en 1999 et célébrée le 12 août afin d’attirer l’attention de la communauté internationale sur les problèmes de la jeunesse.

Hervé Brice Mampouya

Légendes et crédits photo : 

Des jeunes du MAJ en train de sensibiliser la population à Patra Crédit photo"Adiac"

Notification: 

Non