Nord-Kivu : des médicaments destinés aux populations déplacées

Mercredi 15 Janvier 2014 - 15:51

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Meurtris par les différentes guerres qu’a connues leur province, les habitants du Nord-Kivu sont confrontés à bien de problèmes de santé, en plus de manque de médicaments dans les hôpitaux.

Pour remédier à ce problème, le ministre provincial de la Santé au Nord-Kivu, Symphorien Kahindo Muthethe Mundenga, vient de remettre un lot important de médicaments au médecin chef de zone de santé de Kayina.
 
Ces médicaments composés des antipaludéens et des antibiotiques permettront de répondre aux difficultés de prise en charge des déplacés de guerre qui affluent dans le territoire de Lubero. En plus des déplacés qui fuient les attaques perpétrées par les forces rebelles dans les territoires de Walikale et de Masisi, ces médicaments vont également servir aux populations vulnérables, notamment les enfants et les femmes victimes des viols.

Ce geste de portée humanitaire posé par Symphorien Kahindo Muthethe Mundenga a été salué par le Dr Julien Kingombe, médecin chef de zone de santé de Kayina.

Les médicaments permettront, à coup sûr, de soulager les nombreux nécessiteux dans notre entité. « Nous exprimons notre sincère gratitude à l’endroit du gouvernement provincial du Nord-Kivu pour cet acte salutaire posé à notre endroit »,  a-t-il dit.

Ces médicaments sont destinés aux cinq aires de santé de la zone de santé de Kayina pour assurer la  prise en charge correcte des malades.
Notons que la zone de santé de kayina, située à près de 170 km au nord de la ville de Goma, est confrontée à pluisieurs maladies dont le paludisme, les maladies  diarrhéiques, les infections respiratoires aiguës sans oublier la malnutrition qui affecte plus les enfants de moins de 5 ans.

Aline Nzuzi