Nord-Kivu: les déplacés de Lwemba veulent le retour des équipes de la riposte à Ebola

Vendredi 6 Décembre 2019 - 17:45

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

La réclamation a été faite au coordonnateur général de la riposte à l’épidémie, le Pr Steve Ahuka Mundeke, lors de sa visite, le 5 décembre, au camp des déplacés, en vue de continuer d'organiser les activités de lutte dans le but de mettre fin à cette maladie qui tue actuellement plusieurs personnes de la communauté.

 

Le coordonnateur général de la riposte contre la maladie à virus Ebola a achevé, jeudi dernier, sa mission à Biakato, en Ituri, où il a invité toute la population de cette localité à s'impliquer dans les activités de la riposte car, a-t-il dit, sans son implication, la maladie ne saurait être vaincue. A Beni, au Nord-Kivu, où il est également passé, le Pr Steve Ahuka Mundeke a pris part à la réunion matinale sur l’évolution de l’épidémie. A cette occasion, il a félicité et réconforté les équipes constituées surtout des locaux pour le travail abattu durant cette période de crise. Aussitôt après, il s’est rendu au camp des déplacés de Lwemba qui se trouve présentement à Beni, où ces derniers ont demandé le retour de l'équipe de riposte à la maladie d'Ebola.

Rappelons que depuis le début de l’épidémie, le cumul des cas est de trois mille trois cent dix-huit, dont trois mille deux cents cas confirmés et cent dix-huit probables. Le nombre de décès enregistrés est de deux mille deux cent sept parmi lesquels deux mille quatre-vingt-neuf confirmés et cent dix-huit probables. Mille quatre-vingt-quatre personnes ont été guéries et ont quitté les centres de traitement. A la date du 5 décembre, trois cent cinquante-sept cas suspects étaient en cours d’investigation.  

La situation épidémiologique révèle, par ailleurs, que cinq nouveaux cas confirmés ont été rapportés au Nord-Kivu dont trois à Beni, un à Mabalako et un autre à Oicha. Aucun nouveau décès parmi ces cas confirmés n’a été enregistré et  aucune personne guérie n’est sortie des centres de traitement. Un agent de santé figure parmi ces nouveaux cas confirmés à Mabalako. Le cumul des cas confirmés/probables parmi les agents de santé est de cent soixante-quatre.

Blandine Lusimana

Notification: 

Non