Numérique : Osiane 2020 veut relever le niveau de pénétration des technologies dans les entreprises

Lundi 20 Janvier 2020 - 18:00

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

La 4ème édition du Salon international des technologies de l’information et de l’innovation (Osiane), prévue du 20 au 23 avril à Brazzaville, mettra l’accent sur l’innovation comme socle de la transformation des entreprises face aux défis de l’accélération des technologies qui bouleversent les chaînes de production, a annoncé le 20 janvier, Luc Missidimbazi, président du comité d’organisation de l'évènement.

« L’objectif de l’édition 2020 est de relever le niveau de pénétration des technologies numériques et de l’innovation dans les entreprises. Le salon ambitionne ainsi de passer en revue les évolutions technologiques, la situation du capital humain, les services proposés aux entreprises, les incitations et le frein à cette intégration, l’appui aux porteurs de projets », a-t-il indiqué lors de la présentation des activités de cette édition, devant plusieurs acteurs de l’écosystème numérique national, des partenaires du salon et des médias.

Placée sous le thème « Co-construisons notre futur », la 4ème édition ambitionne d'éclairer les participants sur l’importance d’intégrer l’innovation dans les projets de développement, dans le contexte économique et social actuel caractérisé, d’une part, par la conquête du rôle de l'innovation devenu fondamental pour le succès et la pérennité des entreprises, et d’autre part, par la nécessité de diversification des économies de la sous-région.

Plusieurs axes thématiques sont épinglés pour harmoniser ce contenu avec le thème de cette année. Le salon examinera, à titre d’illustration, les tendances des usagers des technologies dans les prochaines années, les problématiques et défis du développement des technologies en Afrique centrale, l’émergence de projets innovants en milieu juvénile et le besoin d’innover pour s’adapter aux besoins croissants des utilisateurs, le renforcement de l’interconnexion et le développement du contenu local…

Cette année, Osiane compte accueillir plus de 10.000 participants et le salon annonce déjà une cinquantaine d’exposants et une centaine d’intervenants de plusieurs pays.

Une conférence sur le financement du numérique

Parmi les activités prévues par le salon cette année, la « table ronde pour le financement du numérique et innovation » qui se tient grâce au partenariat avec la Banque européenne d’investissement. Elle réunira bailleurs de fonds, gouvernement, partenaires au développement et les industriels. Elle devra réfléchir aux succès et défis que représente la mobilisation de l'investissement des fonds pour le numérique et l’Innovation à travers le secteur privé, pour les objectifs de développement dans les pays de l'Afrique centrale. La table ronde examinera les opportunités que représente, pour les secteurs public et privé, le développement d’alliances pour une meilleure appropriation de l’innovation.

Osiane s’est par ailleurs associé à l’Africa Fintech Tour pour organiser, lors de cette édition, l’Africa FinTech forum. Une occasion pour le salon de soutenir le renforcement des capacités des entrepreneurs du secteur. Une équipe d’experts animera une formation d’une journée pour la conception de produits et/ou de services innovants.

Autre rendez-vous important de l’édition, le « Peering Forum de la sous-région » avec le partenariat de Google et l’Internet Society (ISOC). Le but étant de réunir les experts de l’industrie, des gouvernements et du monde de l’université, afin de partager leurs expériences sur l’évolution de l’Internet dans la sous-région Afrique centrale, à travers des ateliers spécifiques et des conférences.

Osiane 2020 n’a pas manqué de faire un clin-d ’œil sur l’écosystème du mobile money. A travers la “réunion mobile money & competition policy in the digital age”, le salon souhaite améliorer le niveau de compréhension des modèles opérationnels du mobile money afin de construire des relations entre partenaires, tout en créant des liens entre les opérationnels autour de cette pratique.

Soutenu par l’Agence de régulation des postes et des communications électroniques, Osiane permet aux divers acteurs de l‘écosystème des technologies de l’information de l’Afrique centrale, de se rassembler et de proposer des réponses novatrices aux besoins manifestés par les utilisateurs.

Depuis quatre ans, le salon qu’organise l’association Pratic (Promotion, réflexion et analyse sur les technologies de l'information et de la communication) a permis à des gouvernements, des institutions internationales, des entreprises publiques et privées, des centres de recherches et universitaires, des personnalités et la société civile de mettre au cœur du développement de l’Afrique centrale un meilleur usage des technologies de l’information et une promotion des solutions innovantes.

Quentin Loubou

Légendes et crédits photo : 

1-Luc Missidimbazi, président de Pratic, lors de la présentation de la 4ème édition d'Osiane 2- Vue partielle des officiels, partenaires et public

Notification: 

Non