Olympiade 2016-2020 : des performances des fédérations sportives nationales en déça des attentes

Mercredi 27 Mai 2020 - 17:09

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Le temps d’une olympiade de quatre années, le Congo est passé de la sixième à la trente-troisième place aux Jeux africains. Cette étude comparative résume en elle-même le bilan de l’olympiade 2016-2020 des fédérations sportives nationales en attendant le renouvellement des instances dirigeantes.

À Brazzaville en 2015, le Congo avait glané plus d’une trentaine de médailles notamment huit en or, quatre d’argent et dix-neuf de bronze. Quatre ans après, lors des derniers jeux du Maroc en 2019, les Diables rouges ont chuté à la trente-troisième place avec au compteur une médaille d’argent et deux de bronze.  Dans les compétitions majeures, les Diables rouges toute discipline confondue n'ont été champions d’Afrique qu’à trois reprises (Boxe, karaté et gymnastique) puis deux fois médaillés d’or des Jeux de la Francophonie.

Natacha Ngoye offre à l’athlétisme congolais deux médailles d’or

L’athlétisme congolais a participé aux derniers Jeux africains de 2019 sans glaner la moindre médaille. Mais lors des deux derniers championnats d’Afrique, les athlètes congolais ne sont pas rentrés bredouilles. Franck Elemba a obtenu la médaille d’argent en 2016 en lancer du poids (19,89m). Jennifer Batu a, quant à elle, glané la médaille de bronze en 2018 au lancer du marteau (66,43m). La satisfaction vient aussi de Natacha Ngoye double médailles d’or aux Jeux de la Francophonie d’Abidjan en 2017. Elle a respectivement occupé la première place aux 100 m (11secondes59) puis aux 200m (23 secondes69).

Suspendu, le basketball congolais s’est consolé lors des championnats d’Afrique militaires

Au basket, les Diables rouges ont disparu sur la scène continentale. Ils ont été suspendus par les instances africaines parce que les autorités congolaises n’avaient pas tenu leur engagement d’organiser l’Afro-basket à Brazzaville en 2015. Un passage à vide qui a visiblement refroidi la volonté des gestionnaires de la fédération. Les Lions sport (l’équipe militaire) ont de leur côté remporté les championnats d’Afrique militaires organisés à Brazzaville en 2018.

 La fédération de Boxe en panne d’inspiration

La Fédération congolaise de boxe n’a été visible que pendant les 11e Jeux africains et pendant les 18e championnats d’Afrique de boxe amateur qui se sont tenus en 2017 à Brazzaville. Au cours de cette dernière compétition, les boxeurs congolais ont réalisé le meilleur parcours de leur histoire. Laury Yannick Pembouabeka a offert au Congo sa première médaille d’or dans les moins de 91 kg. Rodrigue Ngalebaye (-81kg), Anauel Ngamissengué (-75kg) et Dival Malonga Dzalamou (-64kg) ont respectivement glané les médailles de bronze dans leur catégorie respective. Qualifiés pour les championnats du monde en Allemagne, ces quatre Congolais n’ont jamais effectué le déplacement. L’actuel bureau a brillé par son incapacité à organiser des réunions de boxe. Les boxeurs congolais ne se sont pas rendus à Dakar pour participer aux éliminatoires des Jeux olympiques.  La Boxe des pharaons rénovée a de son côté  glané dix-huit médailles dont huit en or, sept d’argent et trois en bronze lors des championnats de la zone 4 en 2019. Quant à la fédération de  cyclisme, le projet de doter au Congo son tour à l’image d’autres pays est resté à l’étape d’une simple étude.

La non -participation du Congo aux Jeux africains, une première depuis 1987

Le bilan des Diables rouges handball lors de ses quatre dernières années n’est pas éloquent.  Les dames congolaises ont manqué la phase finale des Jeux africains pour la première fois depuis 1987. Même si elles n’ont jamais glané la prestigieuse médaille, elles y ont participé de façon régulière en remportant à six reprises la médaille d’argent (1987, 1991, 1995, 1999, 2007 et 2011). En 2003, les Congolaises s’étaient classées quatrième puis sixième à Brazzaville. Les Diables rouges n’ont pas retrouvé la place qui était la leur lors des différentes phases finales de la Coupe d’Afrique des nations.  En 2016, elles ont occupé la quatrième place en Angola grâce à la disqualification du Sénégal. Deux ans après à Brazzaville,  elles ont fait pire en occupant la cinquième place qui les a privées d’une qualification pour la phase finale de la Coupe du monde. Les Diables rouges messieurs sont eux aussi mis en échec. A deux reprises, ils ont manqué la qualification pour le mondial en se classant neuvième sur seize pays en 2018 puis septième sur dix en 2020. La seule satisfaction vient des clubs. Abo sport a remporté à deux reprises la médaille de bronze à la Ligue des champions 2018 et 2019 puis la Direction générale de la sécurité présidentielle a gagné la médaille de bronze lors de la Coupe d’Afrique des vainqueurs de coupe à Oujda au Maroc en 2019.

Le judo : une olympiade pour rien

La gymnastique qui a donné au Congo les premières médailles n’a pas confirmé au Maroc, lors des 12e jeux africains. Récemment lors des championnats d’Afrique de gymnastique rythmique, les gymnases congolais ont fait piètre figure en Egypte alors qu’en 2018, ils avaient obtenu quatre médailles d’or lors des championnats d’Afrique d’aérobic tenus à Brazzaville. Le Jiujitsu a glané les six  médailles dont  deux en or, trois d’argent et une de bronze lors des championnats de la zone 4 qui se sont déroulés en juillet 2019 à Kinshasa.   Le judo a, par ailleurs, passé toute une olympiade sans parvenir à régler la crise qui divise sa famille depuis plusieurs années. Le Kurash, l’autre discipline qui lui ressemble, est compté parmi les meilleures fédérations  au Congo en termes de médailles. Lors des championnats d’Afrique en 2018 à Yaoundé, les Congolais ont raflé cinq médailles dont trois d’argent et deux de bronze.

Le karaté dame sauve le Congo de la contre-performance aux derniers jeux

Les Diables rouges messieurs qui avaient fait rêver à Brazzaville ont quitté les Jeux africains du Maroc, le moral dans les chaussettes. Ce sont les dames qui ont donné la satisfaction. Elles ont remporté la médaille d’argent au comité par équipe et  Fatoumata Diabaté Pembé a obtenu la médaille de bronze dans les moins de 50 kg. Lors des championnats d’Afrique de karaté tenus en février 2020 à Tanger au Maroc, Nardy Bikoka Mbako a obtenu la médaille de bronze dans les moins de 67 kg.  L’équipe des dames avaient, quant à elle, remporté la médaille de bronze au Kumité. Les Diables rouges ont réalisé leur meilleure performance de l’olympiade lors des championnats  d’Afrique de 2017 à Yaoundé. Nardy Bikoka Mbako a gagné la médaille d’or dans les moins de 67 kg. Les Congolais ont tour à tour glané la médaille de bronze au kata par équipe et en Kumité par équipe. Steven Moukassa a gagné la médaille de la même couleur au kata individuel. Lors des championnats d’Afrique de karaté tenus en 2019 à Gaborone et à Kigali en 2018, les Diables rouges sont rentrés bredouilles.

La lutteuse congolaise Noelle Therencia Mbouma Mandzo a sauvé l’honneur du pays en remportant la médaille de bronze lors des 12e Jeux  africains de Maroc en 2019 dans les moins de 57 kg. Les difficultés financières ont mis les  Diables rouges de la pétanque à génoux. Eux qui avaient  occupé la cinquième place aux championnats du monde qui se sont tenus en 2016 à Madagascar soit  la troisième en Afrique. Ils  avaient aussi  obtenu la médaille d’argent à Tunis en 2017 lors de la Coupe des nations.

Volleyball : les Congolais n’ont pas défendu leur médaille d’argent  au Maroc

 Médaillés d’argent lors des Jeux africains de Brazzaville, les volleyeurs congolais n’ont pas pu confirmer leur place aux jeux du Maroc. Ils étaient éliminés lors d’un tournoi de qualification à Brazzaville.  Au cours des championnats d’Afrique de 2019, les Diables rouges ont été très loin du podium (sixièmes). Dans la zone 4, l’équipe féminine  de la DGSP qui  a gagné à deux reprises la médaille d’or en 2017 et 2018, n’a pas pu conserver son bien l’année dernière à Brazzaville. Elle s’est contentée de la troisième place avec Kinda Odzoho (l’autre club congolais engagé en version masculine).

Au tennis de table, les performances des Congolais sont en deçà des attentes. Les Congolais ont remporté la médaille de bronze par équipe lors des derniers Jeux africains.

Wushu, les Diables rouges ont participé  aux 7e championnats d’Afrique à Dakar en glanant deux médailles d’argent et deux autres de bronze. D’autres fédérations par contre (Badminton, Natation, Escrime, Haltérophilie, Tennis… doivent apprendre de leur erreur pour mieux rebondir). A noter que le taekwondo et le football ne sont pas comptés dans ce bilan parce que leurs élections ont eu lieu  à la fin et au  milieu de l’olympiade.

James Golden Eloué

Légendes et crédits photo : 

Natacha Ngoyé doublé médaillée aux Jeux de la Francophonie/DR Laury Yannick Pembouabeka, médaillé d'or aux championnat d'Afrique de Brazzaville/Adiac Les gymnastes congolais sur le podium/Adiac

Notification: 

Non