Panda géant : l’animal fétiche de la population chinoise en voie de disparition

Jeudi 12 Septembre 2019 - 22:12

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Situé à Chengdu dans la province du Sichuan, au sud-ouest de la Chine, le centre de recherche sur le panda géant est l’un des sites les plus riches au monde. Il est le repaire naturel de cet animal sacré et vénéré par les Chinois, qui aujourd’hui est menacé d’extinction.  

Espèce en voie de disparition, le panda peut ingurgiter en moyenne 30 à 50 kg de tige de bambou par jour pendant plus de douze heures et ensuite se reposer pendant dix heures. Par ailleurs, il est friand des aliments sucrés tels que la pomme. Faisant l’objet d’une grande attention dans toute l’étendue de la Chine, l’image sacrée du panda est représentée dans toute la ville, notamment sur des bâtiments, des accessoires de beauté, des vêtements, etc.

En effet, les pandas ne furent présentés à l'œil du monde qu'à la fin du XIXe siècle. Après avoir constaté que leur nombre diminuait, le gouvernement chinois a interdit la chasse et l'abattage des arbres dans les forêts où survivent les derniers pandas géants sauvages dans le but de préserver cette espèce menacée par la race humaine.

Bien que touristique, le centre de recherche des pandas géants de Chengdu est l’un des rares endroits au monde où l’on se soucie de la survie de cette espèce. Il reçoit, par an, des milliers de visiteurs venant des quatre coins de la terre. Le déplacement des visiteurs dans l’enceinte du parc se fait à pied ou dans des navettes électroniques.

Dans ce fabuleux site, l’on peut admirer une flore dominée par le bambou ainsi que les pandas dans un large enclos soit endormis ou encore en train de manger. Le parc dédié à l’animal sacré est parsemé de bâtiments et de minuscules cours d’eau. Des espaces verts sont aménagés dans l’enceinte du centre où certains visiteurs viennent pique-niquer. Des sentiers interdits aux véhicules automobiles serpentent le parc de long en large.

Ayant pour but de comprendre le système de reproduction des pandas, de trouver comment les élever en captivité et d'étudier leur comportement pour trouver comment les sauvegarder, le centre de recherche a pour objectif principal d'empêcher l'extinction de cette espèce et de pérenniser sa race au fil des générations.

Créé en 1987, le centre de recherche sur le panda géant de Chengdu est un organisme à but non lucratif consacré à l'étude et la reproduction en captivité du panda géant.

Gloria Loselle

Légendes et crédits photo : 

des pandas

Notification: 

Non