Pandémie de coronavirus : le Centre gauche invite les Congolais à respecter les gestes barrières

Mercredi 8 Avril 2020 - 11:30

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Dans un communiqué rendu public récemment à Brazzaville, la coordination nationale des Partis du centre gauche (Centre gauche), que dirige Alexis Ndinga, a demandé au peuple congolais d’observer avec rigueur les mesures mises en place par le gouvernement.

Avec désormais 60 cas confirmés de Covid-19 pour cinq morts et cinq guéris, la situation devient de plus en plus inquiétante en République du Congo. Pour mieux contrer la propagation de cette pandémie, le gouvernement a pris un certain nombre de décisions dont l’état d’urgence sanitaire, le couvre-feu et le confinement à domicile.

Des mesures que certains Congolais ont du mal à respecter, surtout les jours où les marchés fonctionnent. Consciente du danger qui guette le pays, la coordination nationale du centre gauche attire l’attention de la population pour éviter le pire.  

« La coordination nationale du centre invite le peuple congolais en général, et les sympathisants de l’espace centriste en particulier, de toujours observer avec rigueur les mesures mises en place par le gouvernement de la République afin d’endiguer tous ensemble la pandémie du covid-19 », précise le document signé de son coordonnateur national, Alexis Ndinga.

Le Centre gauche a, par ailleurs, saisi la même occasion pour rendre un hommage à l’ancien président de la République, Jacques Joachim Yhombi-Opango, décédé le 30 mars en France à l’âge de 81 ans. « Suite au décès de son excellence, le général Jacques Joachim Yhombi-Opango, ancien président de la République, président fondateur du Rassemblement pour la démocratie et le développement (RDD), le Centre gauche, adresse ses vives condoléances aux familles biologique et politique de l’illustre disparu », peut-on lire dans le communiqué.

Notons que le général Jacques Joachim Yhomby Opango qui a dirigé le Congo de 1977 à 1979, sera inhumé provisoirement le vendredi 10 avril au cimetière parisien de Bagneux (92). Compte tenu de l’état d’urgence sanitaire qui prévaut en France, cette cérémonie se déroulera dans la stricte intimité familiale.

Parfait Wilfried Douniama

Légendes et crédits photo : 

Les responsables du Centre gauche/DR

Notification: 

Non