Parlement: le Sénat adhère aux mesures gouvernementales sur le Covid-19

Samedi 11 Avril 2020 - 16:00

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Clôturant la huitième session ordinaire le 10 avril à Brazzaville, le président du Sénat, Pierre Ngolo, a, dans son allocution, salué les mesures prises par le chef de l’Etat, Denis Sassou N’Guesso, relatives à la pandémie du coronavirus au Congo.

« Face à l’extrême gravité de la situation et à l’ampleur du danger auquel sont exposés les citoyens, Son Excellence Denis Sassou N’Guesso a fait le 28 mars une importante déclaration  dans  laquelle il a prescrit des mesures conséquentes de lutte contre cette pandémie  et appelé les Congolais à s’élever à un niveau de responsabilité devant être  en phase avec la dimension de la tragédie », a déclaré le président de la chambre haute.

Pierre Ngolo a, surtout, invité les Congolais à ce qu’ils aient conscience de ce que le devenir du Congo sera fonction de leur comportement, de leur capacité à se mettre en ordre de bataille et à prendre toute la mesure de son engagement dans le combat  visant à vaincre le Covid-19. «La victoire contre le coronavirus passe nécessairement par la discipline et la détermination. Par contre, l’inconscience, la légèreté, la désinvolture se traduisant par la non-observation des mesures en vigueur exposent les Congolais à l’hécatombe », a-t-il signifié. Il n’a pas manqué de saluer et féliciter le personnel de santé ainsi que les agents de la Force publique astreints à un surcroit d’efforts et de sacrifices. « Que la reconnaissance du peuple et le soutien des autorités de la République constituent pour eux une source intarissable d’énergie, un ferment puissant de dévouement, de serviabilité dans le respect scrupuleux du citoyen », a-t-il renchéri.

En outre, il a appelé  le gouvernement à manager efficacement dans le sens d’une meilleure protection des Congolais, d’un réel accompagnement des personnes vulnérables et autres, tout en  demeurant particulièrement attentif. Pour le président du Sénat,  grâce à une mobilisation totale de ses filles et fils qui se seront comportés comme l’exige la circonstance, le Congo aura vaincu le coronavirus. Il ouvrira une autre page de son histoire qui appellera de tous maturité, engagement, rigueur et créativité, a-t-il poursuivi.

Le président de la chambre haute a cependant regretté le fait que la huitième session s’est terminée sans avoir tenu le pari qu’elle s’est fixé à l’ouverture des travaux. « Lors de notre retour à l’hémicycle le 1er février dernier, notre espoir était que, se situant dans le prolongement des assises antérieures, la huitième session ordinaire vienne consolider la dynamique initiale dont nous tirions à chaque rencontre une légitime fierté. Malheureusement, la session qui s’achève est moins fructueuse de notre parcours. La contreperformance notoire que nous déplorons est due à une situation qui a échappé à toutes prévisions mettant ainsi en évidence les limites de l’homme. La pandémie du coronavirus qui secoue et frappe les nations du monde, des plus puissantes au moins développées, a installé sur l’ensemble de la planète, incertitudes, panique et terreur », a-t-il  conclu.

 

 

Jean Jacques Koubemba

Notification: 

Non