Parlement : le Sénat préoccupé par le fonctionnement des conseils municipaux et départementaux

Mercredi 3 Juin 2020 - 18:12

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Ouvrant la neuvième session ordinaire administrative de la troisième législature le 2 juin à Brazzaville, le président du Sénat, Pierre Ngolo, a invité les parlements locaux à promouvoir une véritable culture démocratique et de dialogue.

Dans son propos, le président de la haute chambre du parlement a rappelé aux sénateurs que l’article 133 de la Constitution stipule qu'ils sont élus par les conseillers départementaux et municipaux et sont les représentants des collectivités locales. A ce titre, a-t-il souligné, ces entités sont des parlements et des parlements locaux devant fonctionner comme tout parlement.

« Mais ces entités, dont la vocation est de promouvoir une véritable culture démocratique et de dialogue semblent de nos jours s’enliser dans des querelles aux allures de conflits insurmontables entravant gravement leur fonctionnement et débouchant absolument sur des changements.», a-t-il dit, avant d’ajouter, « C’est là une dérive, résultante d’un déficit de démocratie et surtout de dialogue qui mérite d’être bannie. Il importe pour cela que chacun se mette à sa place comme défenseur des principes ne subissant personne et engage à temps la démarche qui convient, pour que la règle soit le seul guide de tous et l’efficacité de l’action, le seul objectif poursuivi ».

Le président du Sénat a pour cela souhaité le retour aux partenariats appropriés de renforcement des capacités des élus nationaux et locaux en citant le cas de l’accord fructueux avec le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) et grâce auquel le Congo a pu organiser des conférences parlementaires départementales, lieux de rencontre et d’échanges entre les élus nationaux et locaux sur les questions de fonctionnement des parlements.

Rappelons que cette session aura à examiner vingt-quatre affaires au nombre desquelles le projet de loi fixant le droit d’asile et le statut de réfugié au Congo; celui  portant institution de l’assurance obligatoire des risques sportifs et celui  portant institution du cadastre national foncier.

 

 

 

 

  

Jean Jacques Koubemba

Légendes et crédits photo : 

Photo : Le président du Sénat ouvrant la session

Notification: 

Non