Passé colonial : le roi Philippe présente les profonds regrets de la Belgique

Mardi 30 Juin 2020 - 14:56

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Par une correspondance envoyée au président de la République démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, le roi Philipe de Belgique a cru bon de féliciter son homologue congolais à l’occasion du soixantième anniversaire de son pays.

Félix Tshisekedi et le roi PhilipeTout en regrettant de ne pas pouvoir participer à cette célébration à laquelle il avait été invité compte tenu  des circonstances actuelles imposées par le coronavirus,  le roi des belges s’est toutefois félicité de l’excellence des relations qu’entretiennent la RDC et son ancienne métropole. « Cet anniversaire est l’occasion de renouveler nos sentiments d’amitié profonde et de nous réjouir de la coopération intense qui existe entre nos deux pays dans tant de domaines, notamment dans le domaine médical qui nous mobilise en cette période de la pandémie », a écrit le roi Philipe.

Tout en reconnaissant que l’histoire entre le Congo et le royaume de Belgique est faite de réalisations communes, il a aussi noté des épisodes malheureux qui l’ont émaillé. A ce sujet, la Belgique a fait amende honorable tout en exprimant, par sa voix, « les plus profonds regrets pour les blessures du passé dont la douleur est aujourd'hui ravivée par les discriminations encore présentes dans les sociétés belges ». Et de poursuivre : « A l’époque de l’Etat indépendant du Congo, des actes de violence et de cruauté ont été commis, qui pèsent encore sur notre mémoire collective. La période coloniale qui a suivi a également causé des souffrances et des humiliations ». Après ce bref clin d’œil à ce passé sombre de l’histoire coloniale, le roi Philippe se dit déterminé à continuer « à combattre toutes les formes de racisme » et tient à encourager à cet égard la réflexion qui est entamée par le Parlement belge afin que la mémoire de son pays soit définitivement pacifiée.

Pour le chef de l'État congolais, qui s’est exprimé dans un message à la nation le 29 juin, « le plus important pour l'avenir est de bâtir des »relations harmonieuses avec la Belgique parce que, au-delà des stigmates de l'histoire, les deux peuples ont construit une relation forte ».           

Alain Diasso

Légendes et crédits photo : 

Le roi Philippe et Félix Tshisekedi

Notification: 

Non