Politique nationale : Arsène Destin Tsaty Boungou crée le Cides

Lundi 2 Décembre 2019 - 13:45

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

L’arène politique du Congo vient de s’agrandir avec la naissance du Congrès d’initiatives démocratiques et sociales (Cides), au terme d’une assemblée générale constitutive tenue du 29 au 30 novembre à Dolisie, chef-lieu du département du Niari.

Le Cides se réclame de la social-démocratie et entend faire de la réconciliation nationale un socle de la construction du Congo, avec but de promouvoir l’esprit de tolérance et du pardon. « La création d’une nation passe nécessairement par la cohésion de son peuple qui est un préalable indispensable à l’éclosion de la démocratie », a déclaré son promoteur, Me Arsène Destin Tsaty Boungou, précisant que son parti s’alliera à tout mouvement politique qui aura les mêmes fondements en partage, peu importe son obédience politique.

Selon lui, il s’agit de promouvoir un nouveau paradigme politique porteur d’un discours de rassemblement susceptible de conjurer la répétition de la fameuse « bêtise humaine », qui n’est autre que la conséquence inéluctable de l’ethno-régionalisme, caractéristique du fonctionnement de tous les partis politiques dans le pays. Au cours de l'assemblée générale constitutive, deux instances dirigeantes provisoires ont été mises en place, à savoir le comité directeur composé de trente-cinq membres et le conseil national d’orientation qui en compte trois cents issus des douze départements du pays et de France.

Ces instances provisoires ont, entre autres, missions de diligenter l’enregistrement administratif du parti auprès du ministère de l’Intérieur et de la décentralisation ; implanter les structures du parti dans tous les départements ; préparer les documents nécessaires à la tenue de la prochaine convention ; finaliser les documents fondamentaux, le logo, les fiches d’adhésion, les cartes de membre et convoquer la convention du parti. A instar d’autres formations existantes, le Cides s’est doté des documents fondamentaux, notamment la déclaration des principes, les statuts et le règlement intérieur. Ceux-ci apportent une innovation majeure portant sur la destitution du président par la commission de discipline du parti, en cas de manquements graves aux devoirs et obligations de ses fonctions.

Ce nouveau parti est né sur les cendres du Cercle d’initiatives démocratiques et sociales dans lequel les débats étaient centrés autour du projet qui vise à rassembler les Congolais afin de construire un pays uni et fraternel. Il se veut un haut lieu de débats, de formations dans tous les domaines des jeunes cadres, en vue de l’édification d’une véritable nation. Il a pour devise : « Rassembler pour construire ». Notons qu'Arsène Destin Tsaty Boungou, ancien membre de l'Union pour la démocratie et le progrès social, est praticien de droit. Il fut ministre des Affaires étrangères sous le règne de Pascal Lissouba.

Max Ferhynel Poudi

Notification: 

Non