Politique nationale : Martin Mberi condamne l’incident de l’hôtel Saphir

Lundi 21 Octobre 2019 - 19:30

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Le secrétaire permanent du Conseil national du dialogue, dans une déclaration rendue publique le 19 octobre, a appelé tous les acteurs politiques du pays à cesser définitivement de faire recours à la violence qui n’a, selon lui, aucun sens.

« Ce qui s’est déroulé à l’hôtel Saphir, le mercredi 16 octobre 2019, et qui a consisté en l’agression d’un participant à une réunion visant à mettre en place les mécanismes d’une réflexion globale de pacification durable de la vie politique nationale par un ancien ministre, de surcroît député en exercice qui ne faisait pas partie de la réunion, reste incompréhensif, injustifiable, intolérable et condamnable », a déploré Martin Mberi.

Il a également rappelé que la Constitution du 25 octobre 2015 a mis en place une nouvelle institution chargée de mener au quotidien un dialogue. Il s’agit, d’après lui, d'une institution permettant à chacun, à tout moment, de mettre en exergue sa vision de la construction d'un Congo uni et prospère. « Dès lors, les comportements physiques, moraux ou intellectuels violents ne sauraient que détruire les efforts d’apaisement de notre nouvelle institution (…) Il s’agit maintenant de pratiquer de manière constante le dialogue dont les résultats sont souvent pertinents. (…) prenons conscience de cette tare, nous devons employer la force de l’argument plutôt que l’argument de la force », a conseillé le secrétaire permanent du Conseil national du dialogue.

Notons que cette déclaration fait suite à l’agression d’un participant à une rencontre que le Conseil national du dialogue a organisée, le 16 octobre, avec les responsables des partis politiques du centre. Il s’agit notamment de la bagarre enclenchée par le président de l’Union pour un mouvement populaire, Digne Elvis Tsalissan Okombi, qui a blessé un de ses anciens collaborateurs, devenu dissident depuis quelques mois à cause d’une crise qui déchire ce parti.

Parfait Wilfried Douniama

Notification: 

Non