Pool : les cadres se forment à la mise en oeuvre du projet Lisungi

Samedi 22 Février 2020 - 15:45

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Le ministre des Affaires sociales et de l’Action humanitaire, Antoinette Dinga Dzondo, a lancé, le 20 février à Kinkala, dans le département du Pool, une formation des autorités politico- administratives, déconcentrées et les délégués de la société civile dans le cadre du passage à l’échelle du projet Lisungi.

La formation porte sur la compréhension du projet, les critères de ciblage des ménages, la mise en place du comité de ciblage, l’appréhension des notions, le registre social unique (RSU) et l’inter-sectorialté.  

Dans le Pool ou dans les autres départements concernés par le projet, il sera mis en place des organes de base pour une meilleure gestion des actions à mener. Il s’agit notamment d’un comité consultatif, d'une antenne locale du projet, d'un comité local de suivi et d'un comité communautaire de ciblage des ménages dont les membres sont élus au sein de la communauté.

« La population a besoin d’être aidée à se prendre en charge parce qu’elle est dans une grande précarité. Nous avons retenu que le projet est la volonté du chef de l’Etat d’apporter un soulagement à la population », a expliqué Bernard N’Doulou, sous-préfet du district de Mayama.   

Pour sa part le préfet du département du Pool, Georges Kilebé, a salué l’extension du projet dans les départements du Congo. « Nous tenons à nous approprier ce projet en tenant à sa bonne exécution au Pool, donc à son bon déroulement sur le terrain », a-t-il renchéri.    

Selon les données de l’Institut national de la statistique, le Pool enregistre environ trente-mille cinq cent soixante-cinq ménages pauvres et vingt-cinq mille quatre cent trois peuvent être éligibles au projet Lisungi. « Ces chiffres doivent être assortis des résultats des enquêtes sociales et sociodémographiques. Ces effectifs ne seront pas peut-être les mêmes, ils peuvent soit augmenter ou se régresser », a expliqué la responsable des transferts sociaux, Anasthasie Ossangatsama.

En effet, le projet Lisungi consiste à développer le capital humain. Il permet de relever le niveau de vie des populations vulnérables en leur octroyant les moyens pour s'assurer une autonomie financière. Hormis le Pool, le projet Lisungi couvre les départements des Plateaux, de la Cuvette, de la Cuvette ouest, de la Lékoumou, de Brazzaville.

La ministre en charge des Affaires sociales, Antoinette Dinga Dzondo, a invité la population du Pool au « sens du dévouement, de responsabilité, d'intégrité, de compétence et de probité morale ».

Fortuné Ibara

Légendes et crédits photo : 

Le ministre des Affaires sociales entouré des cadres congolais évoluons dans le Pool à l'occasion de l'extension du projet Lisungi à Kinkala/Adiac

Notification: 

Non