Portrait : Sam Samouraï, une étoile montante de la musique congolaise

Vendredi 11 Septembre 2020 - 12:19

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Artiste rappeur et auteur-compositeur congolais, Sam Samourai, de son vrai nom Hulriche Sam Josué Mbemba, fait sensation depuis quelques mois sur les réseaux sociaux grâce à son titre « Sapo Gang » dévoilé au grand public en deux volets. Vigoureux, créatif et talentueux, l’artiste apporte une nouvelle touche musicale au rap et fait la fierté du Congo dans l’univers de la musique urbaine.

« 1m80 pas moins pas plus, une tête de 13 cm très fraîche et sans défaut, bel homme avec un teint et des lèvres choco », voici à peu près comment se décrit ironiquement la nouvelle étoile montante du rap congolais aux allures d’un humoriste. Sur les réseaux sociaux tout comme dans la vie réelle, Sam Samourai ne passe pas inaperçu avec une personnalité bien à lui. Né en Juillet 2000, ce natif de Pointe-Noire avec un style musical singulier combine avec élégance l’art de s’habiller, dit « sapologie » et le rap. Ces premiers pas dans cet univers remontent en 2017 lorsqu’il côtoie régulièrement quelques artistes nationaux.

« De la même façon tout le monde rêverait d’un métier, le mien a toujours été d’être un excellent artiste musicien. J’ai dû abandonner l’école en classe de terminale car face aux opportunités qui se présentaient à moi, il fallait bien faire un choix. Une décision que je ne regrette nullement », a confié l’artiste. Repéré dans la rue grâce à son talent, Sam Samouraï participe à de nombreuses scènes et se fait vite démarquer par l’entremise de son flow et ses textes saisissants. Celui qu’on appelle autrement « De la moda » a su s’imposer avec humour en alliant ingénieusement la musique et la sape, un peu comme la styliste congolaise Queen Tawa avec sa marque de fabrique « Liputa Swagga ».  

En 2019, le jeune artiste signe un contrat avec MG Studio Production, qui l’accompagne jusqu’à ce jour. Chemin faisant, il sort son tout premier single « Sapo gang-partie 1 » en avril dernier qui reçoit un écho favorable auprès du public et marque ainsi l’entrée en scène du jeune rappeur. Trois mois plutard, il revient sur le devant du podium avec un nouveau single « Sapo gang-partie 2 », qui cumule des milliers de vue et fait énormément de buzz tant au niveau du Congo qu’à l’étranger, et consacre ainsi Sam Samourai au rang des talents prometteurs en musique urbaine qui montent en puissance.

Pour être dans le bain de ses titres « Sapo gang » 1 et 2, il faut absolument avoir le sens du rythme dans les veines. Clip vidéo d’environ trois minutes, Sapo gang est chanté essentiellement en français et en lari et se veut avant tout un style de vie et une identité communautaire. Cocktail de bonne humeur mêlant rap, rythme traditionnel du Congo et humour, ces deux premiers singles présentent un Sam Samourai dans la peau d’un sapeur qui maîtrise son art, avec un langage fier comme atout pour défendre et faire valoir ses choix vestimentaires. Aussi à travers la sapo-gang, le jeune artiste Sam défend sa philosophie, celle du rappeur atypique pour se démarquer des rappeurs dits « contemporains ».

 « Ce jeune rappeur a une volonté énorme. Personne n’a besoin de lui dire d’être à l’heure pour bosser. Il est toujours présent et il est prêt à se donner à fond. Bref que du positif », en témoigne son manager, Guelord Mavoungou. Grâce à son originalité, Sam Samouraï se fait énormément désirer par les fans de divers horizons qui reconnaissent en lui les qualités d’un artiste pétri de talent.

Avec son concept « L’homme est beau », le jeune artiste tente de briser les clichés en matière de beauté dans la société actuelle afin d’emmener chacun à se sentir bien dans sa peau, qu’importe son apparence. Il nourrit entre autres ambitions de créer une marque de mode « Sapo Gang » où il mettra la femme et la culture congolaise en lumière, tout en conscientisant la jeunesse sur les valeurs morales à prôner en société. Reste plus qu’à lui souhaiter bon vent afin que ce succès dans la musique ne soit pas éphémère. Pour ce faire, le jeune artiste compte énormément sur le soutien de tout le monde et particulièrement celui du Congo.

Merveille Jessica Atipo

Légendes et crédits photo : 

1- Sam Samourai/DR, 2- L’artiste, au centre, dans une séquence du clip « Sapo gang » 1 /DR

Notification: 

Non