Présidence de la République: le chef de l'Etat entamera ses tournées en provinces par le Grand Bandundu

Mardi 19 Février 2019 - 17:15

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

L'information a été donnée par Félix Tshisekedi lui-même, recevant les personnalités et notables du Grand Bandudu,  le 18 février, à la cité de l’Union africaine.

Les hôtes du président de la République ne font que se relayer à la cité de l’Union africaine où, depuis son investiture, il a pris ses quartiers. Les derniers en date sont les personnalités et notables du Grand Bandundu ayant constitué son équipe de campagne dans cette partie du pays. A la tête de la délégation venue à sa rencontre, Typhon Kin Kiey Mulumba, son directeur de campagne dans cette partie du pays. Une ambiance bon enfant aura caractérisé cette rencontre qui a offert une opportunité à l’équipe de campagne de Cap pour le changement/Bandundu de féliciter le nouveau chef de l’Etat tout en lui assurant un  accompagnement efficient durant sa mandature. 

En effet, c'est autour d’un diner offert par la présidence que les personnalités et notables du Grand Bandundu ont été reçus. Félix Tshisekedi en a profité pour glisser un petit mot à l'endroit de ses hôtes avec un accent appuyé sur l'unité et l’amour du Congo.  « On a voulu diviser le Congo, déchirer le Congo, mais je compte sur vous pour que vous ne tombiez pas dans ce piège. Le président que vous avez choisi et, peut-être même, pour certains d’entre vous, que vous n’avez pas choisi, va œuvrer pour tous les Congolais dans leur diversité », a-t-il martelé.

Le chef de l'Etat a invité ses hôtes à cultiver l’amour et à se départir des velléités tribalo-ethniques qui ne font pas avancer le pays. « Le Congo auquel je rêve, c’est le Congo qui m’a été légué par mon mentor, celui qui m’a appris toute chose en politique, celui qui m’a donné l’amour pour ce Congo, j’ai cité Étienne Tshisekedi Wa Mulumba. Ce que j’attends de vous, c’est ce qu’il m’a donc appris, c’est-à-dire aimer le Congo et aimer le Congolais quels que soient ses origines, sa situation sociale et son niveau intellectuel. On m’a appris à aimer mon prochain », a insisté le président de la République.

Durant son mandat, il a indiqué qu’il ferait de son mieux pour atténuer tant soit peu les souffrances de la population congolaise, quitte à baliser la voie pour ses successeurs au nom de la continuité. « Je sais qu’en cinq ans de mandat, je ne pourrai peut-être pas amener le bonheur dans tous les foyers, mais je vous promets une chose, c'est que je vais au moins contribuer à tracer la voie que mes successeurs viendront aussi enchaîner jusqu’au moment où le Congo sera véritablement un havre de paix et de bonheur », a-t-il promis. Dans la foulée, Félix Tshisekedi a annoncé qu'il entamera très bientôt une tournée en provinces avec comme point de départ, le Grand Bandundu.

Au nom des membres de la délégation, Tryphon Kin-Kiey a déclaré que la victoire de Félix Tshisekedi était « logique, attendue, crédible, légitime, unanimement acceptée et saluée par le Congo, les Congolais, l’Afrique et le monde ».

Alain Diasso

Légendes et crédits photo : 

La délégation de Cach/Grand Bandundu reçue par Félix Tshisekedi

Notification: 

Non