Présidentielle 2021 : le chef de file de l’opposition appelle à un front commun

Mercredi 28 Août 2019 - 19:15

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Lors d’une conférence de presse qu’il a animée le 28 août à Brazzaville, Pascal Tsaty Mabiala, conscient des défis qui pointent à l’horizon, a invité les autres cartels de l’opposition à se joindre à eux afin de former dès à présent un front politique digne de garantir l’alternance démocratique en 2021.

À moins de vingt mois de l’élection présidentielle de 2021, l’opposition politique congolaise mesure déjà les enjeux du scrutin. Le chef de file de l’opposition pense que pour vaincre ce combat décisif, face à un Parti congolais du travail (PCT), qui n’entend pas baisser la garde, ce groupement politique doit y aller en rangs serrés. D’où l’intérêt pour la gauche congolaise, au-delà des divergences politiques, de se remettre ensemble, comme cela a été le cas avant la présidentielle de 2016, en vue de former une coalition plus soudée et efficace, capable de renverser la vapeur en 2021.

« Nous lançons un appel solennel et fraternel aux autres forces vives de la nation, particulièrement à nos camardes des autres plateformes de l’opposition au dépassement, pour que nous regardions ensemble la question de la gouvernance électorale. Les différences d’approches ne sauraient constituer des obstacles à l’aboutissement du combat commun, celui de l’alternance démocratique », a souligné Pascal Tsaty Mabiala.

Pour ce faire, l’opposition congolaise a réitéré au gouvernement de mettre en place des conditions adéquates pouvant garantir un scrutin présidentiel libre, transparent et non conflictuel en 2021, en améliorant le processus électoral en cours qui implique, entre autres, la maitrise du corps électoral, le bon découpage électoral et bien d’autres paramètres qui entrent en ligne de compte.

« L’élection présidentielle prochaine devient énigmatique. En effet, le chef de l’Etat ne rassure pas les congolais quant à sa volonté d’organiser l’élection présidentielle de 2021 dans les meilleures conditions que celles qui ont prévalu en 2016 et qui ont donné lieu à une grande controverse et des pertes en vies humaines », a renchéri le chef de file de l’opposition congolaise.

Plus de rigueur dans la mise en œuvre de l’accord avec le FMI

Satisfaite du programme conclu avec le Fonds monétaire international (FMI), le 11 juillet dernier, l’opposition politique congolaise demande au gouvernement d’être plus rigoureux et réaliste dans « l’application sans atermoiement » des quarante mesures d’accompagnement exigées par l’institution de Bretton Woods, soutenant que le pays en a besoin pour rendre soutenable sa dette et garantir son éligibilité sur le marché financier international.

De même, l’opposition a salué la découverte du gisement pétrolier Ngoki dans le delta de la Cuvette. Pour ce groupement politique, cet important champ pétrolier va désormais placer le Congo comme troisième pays producteur de pétrole dans le golfe de Guinée, avec une production qui atteindrait plus de 1.300.000 barils par jour. Par ailleurs, l'opposition a déploré son « annonce précipitée », alors que, a-t-elle soutenu, les études techniques de confirmation ne seraient pas encore achevées.

A propos des antivaleurs, Pascal Tsaty Mabiala a regretté le fait que le chef de l’Etat n’en a pas fait état  dans son discours à la nation. Toutefois, il a dénoncé à nouveau l’impunité, la corruption et l’enrichissement illicite.

Notons que treize chefs et représentants des partis politiques de l'opposition ont pris part  à cette conférence de presse. Il s’agit, entre autres, de Jean Jacques Yhombi Opango, vice-président du RDD ; Guy Brice Parfait Kolélas, président de Udh-Yuki ; Anguios Nganguia Engambé, dirigeant fondateur du PAR Mâ et de Paul Marie-Mpouélé fondateur du Parti républicain P.R.

Firmin Oyé

Légendes et crédits photo : 

Pascal Tsaty Mabiala lors de la conférence de presse/Photo Adiac 2-Une vue des présidents des partis membres de l'opposition politique congolaise/Photo Adiac

Notification: 

Non