Présidentielle à Madagascar : l’écart se creuse entre Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana

Mardi 13 Novembre 2018 - 17:30

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Les premiers résultats de la moitié des bureaux de vote donnent vainqueur l’ancien président de la transition, Andry Rajoelina.

Andry Rajoelina devancerait son rival, Marc Ravalomanana, d’après les résultats encore partiels publiés le 11 novembre par la Commission électorale nationale indépendante (Céni). Avec 7 597 bureaux de vote traités, sur les 24 852 que compte le pays, il atteint les 39 % et son rival obtient pour l’heure 36 % des voix. Alors que l'écart se creuse entre les deux, l'équipe de ce dernier s'inquiète. Chaque camp indique être en tête du scrutin.

« Il y a pas mal de publications de la Céni qui ne correspondent pas aux PV que nous disposons. Nous ne demandons pas beaucoup de choses… la publication et l’accès aux fichiers électroniques des résultats, bureau de vote par bureau de vote. Les éventuels résultats ne seront pas contestés si la transparence et la crédibilité sont réunies », a indiqué Me Hanitra Razafimanantsoa, députée du TIM et avocate de l'ancien président.

En effet, le président sortant, Hery Rajaonarimampianina, loin derrière ses rivaux,  a dénoncé déjà des « irrégularités». Il passerait de 5,75 % à 07,01% . Son parti a indiqué que « le scrutin n’a pas été conforme à la loi » et qu’il engagerait « des recours » devant les instances compétentes.

Ces accusations ont été démenties par la Céni. Les observateurs de l’Union européenne et de l’Union africaine ont insisté pour que les réclamations se fassent « uniquement » par la voie légale.

Le premier tour de l’élection présidentielle s’est déroulé sans trop d’incidents. Selon ces observateurs, des anomalies ont été découvertes et ont perturbé le déroulement du scrutin dans certains bureaux de vote.

Le code électoral malgache impose aux candidats un second tour si aucun d’entre eux n'obtient plus de 50% des suffrages au premier tour. Près de dix millions d’électeurs étaient appelés, le 7 novembre, aux urnes lors de cette présidentielle censée consolider la démocratie et tourner la page à des années de tensions politiques. Le taux de participation provisoire est estimé à 47,18%. La Céni a jusqu’au 20 novembre pour proclamer les résultats provisoires de ce premier tour. Les résultats définitifs seront connus le 28 novembre.

Rappelons que Madagascar est régulièrement déstabilisé par des crises politiques et post-électorales depuis son indépendance en 1960.

Yvette Reine Nzaba

Notification: 

Non