Projet de renforcement des capacités en statistiques : plus de six milliards de FCFA pour 2019

Samedi 12 Janvier 2019 - 12:15

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Le comité de pilotage du projet a adopté, le 11 juin à Brazzaville, le budget de l’exercice en cours qui s’élève à six milliards quatre cent cinquante millions de FCFA.

Les activités prévues dans le budget 2019 se déclinent en trois composantes, à savoir le renforcement des capacités, la production des données statistiques et la gestion du projet, soit un total de cent trente activités programmées.

« L’argent n’est pas encore en notre possession mais ce budget se fonde sur un certain nombre d’hypothèses car, le premier Projet de renforcement des capacités en statistiques (Pstat) a un reliquat de six cent cinquante millions de FCFA », a indiqué le directeur général de l’Institut national de statistique, Gabriel Bantsanga.

Ce manquant dû au non versement de la contrepartie de l’Etat justifie, selon ce dernier, certains projets restés en suspens tels la construction du complexe Institut national de la statistique et du Centre d’application de la statistique et de la planification.

Signalons tout de même que l’année dernière, un certain nombre de résultats ont été obtenus dans le renforcement de la coordination du système statistique national. Il s’agit de la mise à disposition des documents portant sur le rapport d’évaluation institutionnelle, organisationnelle et fonctionnelle de l’Institut national de la statistique et des services statistiques des ministères sectoriels en charge de l’éducation, la santé, le genre et le plan. Le rapport de l’étude diagnostique pour la mise en place d’un système d’information statistique en République du Congo, assorti d’un plan d’actions pour la modernisation du système d’informations statistiques, a été fait.

Dans le cadre du développement des ressources humaines, le Pstat a permis au Congo d’augmenter le nombre de lauréats aux concours d’entrée dans les écoles sous-régionales de statistique et de démographie et de leur octroyer des bourses.

Des équipements informatiques (six cent soixante-dix tablettes, trente-et-un ordinateurs de bureau et accessoires) ont été acquis, facilitant la réalisation des opérations de collecte comme le recensement général de la population et de l’habitation ainsi que le recensement général des entreprises.

Cofinancé par le Congo et la Banque mondiale, le Pstat a été lancé en 2015 dans l’objectif de mettre à la disposition du gouvernement des données statistiques fiables en temps réel. Signalons qu’afin de compenser le non décaissement des fonds de contrepartie, un accord de financement additionnel d’un montant de quinze milliards de FCFA a été négocié par le gouvernement en juin dernier, pour proroger la date de clôture, prévue en avril 2021.

 

 

Lopelle Mboussa Gassia

Légendes et crédits photo : 

Une vue des membres du comité de pilotage

Notification: 

Non