Province de l'Ituri : six patients guéris d’Ebola

Samedi 28 Septembre 2019 - 12:00

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Internées au centre de traitement Ebola de Komanda, les six personnes ont quitté ce lieu d’isolement, le 26 septembre, pour regagner leurs familles respectives à Mambasa où une ambiance festive les attendait, accompagnées par les équipes de la riposte. Une messe d’action de grâce a été dite pour remercier Dieu qui les a délivrées de cette maladie.

 

 

 

 

Le chef de village de Makoko 2, Shabani Fundi, faisait partie des patients. Il avait contracté la maladie d'Ebola en lavant la dépouille de son petit-fils . « Nous avions des doutes en ce qui concerne Ebola. Mon petit-fils est décédé à la suite de cette maladie. C’est en lavant son cadavre que j’ai été contaminé sans le savoir. Après trois jours, j’ai commencé à sentir les symptômes. J’ai eu des vertiges, de la diarrhée et après des examens médicaux à l’hôpital, j’ai été déclaré contaminé par Ebola », a-t-il expliqué, débordant de joie d'être guéri. Il a promis de témoigner sur l’existence de  cette maladie, tout en exhortant la communauté à se rendre dans les centres de traitement pour se faire soigner. « Ce que j’ai vu ici m’a beaucoup enseigné. Ce qui fait que quand je rentrerai au village, je serai parmi les personnes qui vont témoigner de l’effectivité de cette maladie. Je veux commencer d’abord par ma maison et ensuite je prendrai les voisins… », a-t-il assuré.

Le centre de traitement Ebola de Komanda, a indiqué son directeur, Claude Banga Lonema, reçoit les malades des zones de santé de Nyakunde, de Komanda et de Mambasa. Cette dernière zone de santé a désormais son centre devenu fonctionnel depuis près d’une semaine. Toutes ces guérisons, a-t-il expliqué, sont l’œuvre de toute une équipe, notamment les médicaux et les paramédicaux, les équipes psychosociales, des nutritionnistes, des hygiénistes et les gardiens. Claude Banga Lonema a salué leur professionnalisme au quotidien ainsi que leur dévouement.

Le coordonnateur par intérim de la sous-commission de la riposte et médecin chef de la zone de santé de Komanda, le Dr Faustin Singo Ngozo, a déclaré, à cette occasion, que la réussite et le succès thérapeutique contre la maladie à virus Ebola sont un atout pour tout le monde dans cette lutte. « Ce succès doit être partagé, car si la surveillance ne marche pas, il y aura toujours notification des décès. La présence des personnes guéries au niveau du CTE de Komanda prouve que la surveillance épidémiologique a réussi à détecter les cas à temps et cela  a permis aux médecins de la prise en charge d’avoir suffisamment de temps pour soigner ces malades », a-t-il affirmé. Faustin Singo Ngoso a recommandé un soutien mutuel entre toutes les équipes de la riposte qu'il a exhortées à travailler avec le même élan pour vaincre cette épidémie qui a trop duré.

Aux six malades guéris, le coordonnateur par intérim leur a demandé d’aider la riposte dans la sensibilisation, chacun dans son milieu respectif. Notons que parmi eux il y a eu une petite fille de 8 ans et un élément des Forces armées de la République démocratique du Congo. 

Blandine Lusimana

Légendes et crédits photo : 

La prise de la température dans le cadre de la lutte contre Ebola

Notification: 

Non