Province de Lomami: des professionnels des médias réclament l’ouverture de la Maison des journalistes

Vendredi 18 Octobre 2019 - 19:45

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

L'exigence fait partie des recommandations formulées à l’issue d’un atelier d’évaluation de la couverture médiatique du processus électoral de 2018 par la presse locale, organisé par l’Observatoire de la liberté de la presse en Afrique (Olpa), le 14 octobre.

Des journalistes représentants des médias de la ville de Mwene-Ditu, dans la province de Lomami, ont plaidé pour l’ouverture d’un bureau de la représentation de l’Olpa dans leur contrée. Selon cette recommandation, ce bureau devra être appelé « la Maison des journalistes de Mwene-Ditu ».

Présidant la cérémonie d’ouverture de l’atelier, le maire de la ville de Mwene-Ditu, Fideline Kabinda Mutonj, a salué cette initiative de l’Olpa, au bénéfice des professionnels des médias de sa province. Elle a, en outre, promis l’accompagnement de l’autorité urbaine pour que la presse joue réellement son rôle d’informer, de former et de sensibiliser la population.

De son côté, le chef d’antenne de la Commission électorale nationale indépendante (Céni)/Mwene-Ditu, Laurent Muzembe Kabwe, a reconnu que les professionnels de la presse de cette entité politico-administrative ont accompagné l’antenne de la Centrale électorale avant, pendant et après les élections. « Plusieurs journalistes venaient chercher l’information à la source », a-t-il affirmé, tout en relevant des difficultés rencontrées par son  institution avec les événements de la milice Kamuina Nsapu. « Vous étiez à la hauteur de votre tâche, toujours au service de la communauté, mettant les intérêts particuliers de côté », a-t-il témoigné devant les journalistes.

Un travail réalisé sous des difficultés

Laurent Muzembe Kabwe a, par ailleurs, reconnu que les journalistes exerçant dans la province de Lomami rencontrent beaucoup de difficultés, notamment le manque des moyens matériels et financiers, l’absence de rémunération. Des préoccupations qui, selon lui, ont un impact sur la neutralité de ces derniers. « Soyez suffisamment outillés et prenez la mesure de la mission qui est la vôtre pour mieux faire lors des échéances à venir », a-t-il encouragé.

Le président de l’Union nationale de la presse du Congo/Mwene-Ditu, Etienne Mukendi, pour sa part, s'est interrogé sur le manque d’accréditation pour plusieurs journalistes pendant les élections. A l’en croire, cette situation a été causée par le caractère sévère du critérium édicté par la charte qui régissait la période électorale.

De son côté, le secrétaire exécutif de l’Olpa, Alain Kabongo Mbuyi, est revenu sur la surveillance de la liberté de presse pendant les élections. Il a rappelé que des observateurs de l’organisation ont été déployés sur le terrain, notamment à Kinshasa et à Goma, en vue d'obsever la couverture des élections par les journalistes  dans les centres de vote. Alain Kabongo Mbuyi a relevé très peu d’incidents, surtout ceux visant directement le personnel des médias lors des élections de 2018, par rapport à celles de 2006 et 2011. Il a aussi profité de cette occasion pour expliquer la mission et le travail de cette organisation non gouvernementale, qui vise le respect du droit d’informer et d’être informé.

A la fin des travaux, les organes de presse ont été exhortés à signer des contrats de travail avec leurs journalistes pour garantir leur neutralité. Il a, par ailleurs, été recommandé aux journalistes l’observance du Code d’éthique et de déontologie ainsi que la solidarité entre pairs. Aux autorités urbaines, les participants à cet atelier, qui ont relevé l’importance de ce genre de forum, ont recommandé de faciliter l’accès aux sources officielles d’information aux professionnels des médias.

Notons que l’Olpa a également organisé, octobre courant, le même exercice à Mbuji Mayi, dans le Kasaï oriental. Dans ces deux villes, les participants ont relevé l’importance de ce genre d’atelier et appellent cette association à les multiplier.

Lucien Dianzenza

Légendes et crédits photo : 

La photo de famille des participants à l'atelier

Notification: 

Non