Recensement général de la population : 330 formateurs s’imprègnent des nouvelles techniques

Samedi 21 Novembre 2020 - 14:12

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Les coordonnateurs et superviseurs renforcent leurs capacités sur la méthode du dénombrement, les manuels de terrain et le travail de proximité auprès des couches sociales. Pendant trois semaines, ces agents seront formés dans quatre sites à Brazzaville, Dolisie, Owando et Pointe-Noire.         

L’Institut national de la statistique(INS), en charge des opérations du 5e Recensement général de la population et de l’habitation(RPPH), entend former neuf mille agents recenseurs, qui seront déployés dans tout le pays pour la collecte des données auprès des ménages.

Lors de l’ouverture de la session de formation des superviseurs, le 19 novembre à Brazzaville, le directeur général de l’INS, Gabriel Batsanga, a insisté sur l’évolution du processus et la bonne préparation de la phase du dénombrement. Les agents sur le terrain sont dotés de tablettes tactiles équipées de géo-référence et de GPS. En mobilisant ces moyens numériques, les autorités veulent s’assurer du succès de l’opération censée permettre la mise en place d’un système d’information statistique fiable.

Les principales innovations de ce 5e RPPH, souligne Gabriel Batsanga, portent d’abord sur le cadre légal qui intègre, cette fois-ci, l’ensemble des ministres sectoriels impliqués dans la production et la diffusion des données statistiques, ainsi que les partenaires techniques et financiers qui appuient le Congo dans le domaine de la statistique.

« Elles concernent surtout la cartographie censitaire pilote jamais faite auparavant; le dénombrement pilote sur un échantillon couvrant les spécifiques de tous les douze départements du pays; l’application des normes internationales en matière d’encadrement du personnel de terrain et la réduction de la taille habituelle des zones de dénombrement pour tenir compte de la charge de travail », a-t- il ajouté.  

Il faut noter que la phase du dénombrement vise à actualiser l’effectif global, notamment visiter chaque ménage; de collecter les informations sur tous les membres des ménages et sur les caractéristiques de logements; le fichier national de localités; et à permettre au pays de disposer d’une base de sondage exhaustive d’unités aréolaires et de l’effectif de la population à tous les niveaux géographiques.    

Enfin, cette opération se déroule au même moment que le Recensement général des entreprises du Congo(Regec), dont les premiers résultats sont attendus dès janvier prochain.  Le but du Regec est non seulement d’identifier les secteurs formel et informel, mais aussi de répertorier les entreprises exerçant dans les normes au Congo.

 

Fiacre Kombo

Légendes et crédits photo : 

Les superviseurs en formation/Adiac

Notification: 

Non