Recettes publiques : le gouvernement veut changer d’approche de collaboration avec les régies financières

Jeudi 12 Septembre 2019 - 11:45

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Le ministère des Finances, piloté désormais par un ancien directeur général des impôts, envisage des actions correctives urgentes pour mobiliser davantage des ressources en vue de l'aboutissement heureux des promesses électorales du président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi.

Les défis prochains dans le domaine de la mobilisation des recettes publiques vont exiger une nouvelle approche de collaboration entre le gouvernement de la République et les régies financières. José Nsele Yalaghuli, le nouveau ministre des Finances publiques, veut insuffler ce nouveau style au cours de son mandat. Au regard de ses propos, il semble bien opter pour une stratégie plus humaine.  

En effet, prenant ses foctions, le nouveau ministre n'a pas manqué de remercier les régies financières pour le travail abattu. Définissant les nouvelles assignations pour les prochains exercices, José Nsele Yalaghuli a estimé qu'il est indispensable de mobiliser les régies financières autour d’une approche visiblement plus « humaine ». Cette approche, a-t-il projeté, va aboutir à des actions correctives urgentes à mettre en place dans le cadre d’un chronogramme plus clair à court, moyen et long terme.

José Nsele Yalaghuli ne veut pas se limiter à donner simplement des assignations claires. L’argentier national, plus pragmatique, souhaite tirer les enseignements nécessaires de cette collaboration par le passé « pour voir ce que le gouvernement de la République, au travers le ministère des Finances, peut apporter comme accompagnement en vue de faire le maximum ».

Pour réussir ce pari, il a rappelé les promesses du chef du gouvernement à la population congolaise, sur la base d’un programme. « D’où il faut beaucoup de ressources pour rencontrer les ambitions du chef du gouvernement ».  Mais cela ne lui a pas empêché de fixer des objectifs clairs à la direction générale des impôts, la direction générale des douanes et accise et la direction générale des recettes domaniales, administratives et de participation.     

Laurent Essolomwa

Notification: 

Non