Réforme de l’Aménagement du territoire : adoption de la Pnat par le gouvernement

Lundi 6 Juillet 2020 - 15:30

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Le ministère de l’Aménagement du territoire  vient de franchir un pas de géant dans le processus de la réforme de son secteur engagé depuis 2015  avec l’adoption, le  3 juillet dernier, par le gouvernement du document de la Politique nationale d’aménagement du territoire (Pnat).

 

Réunis en conseil des ministres en mode télétravail sous la présidence du chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, le gouvernement a adopté après débat et délibération le document de la Pnat dont l’économie a été faite par le ministre de tutelle, Aggée Aje Matembo Toto. Selon lui, plusieurs raison ont milité en faveur de l’élaboration de la Pnat. Il s’agit notamment, a-t-il expliqué, de l’absence d’une politique définie, consensuelle et affichée qui met en cohérence spatiale toutes les politiques sectorielles, de l’absence du cadre législatif en matière d’aménagement du territoire ; du manque de cohérence entre les actions sectorielles et les logiques territoriales ; les conclusions des différentes analyses, diagnostics territoriaux et institutionnels entrepris depuis l’atelier de 2015 et le lancement de la réforme.

Quant à la mission de la Pnat, le ministre Aggée Aje Matembo a fait savoir qu’elle vise « à assurer une gestion optimale, équitable et durable de l’espace nationalà travers l’amélioration de la cohérence spatiale dans la conception et la mise en oeuvre des politiques sectorielles de façon coordonnée à tous les niveaux de gouvernance territoriale ». Pour le ministre de l’Aménagement du territoire, l’adoption de ce document stratégique permettra de mettre fin aux conflits dus à la superposition des titres, aux désordres caractérisés en matière d’affectation et des usages de terre. « Elle permettrait également de garantir le développement durable et harmonieux du territoire national », a-t-il indiqué.

Pour toutes ces raisons, le ministre de l’Aménagement du territoire a sollicité l’adoption de ce document qui est la résultante du processus de la réforme de l’aménagement du territoire amorcée depuis 2015 et qui doit inéluctablement prendre fin en 2022. La vision de la Pnat est de faire de la RDC d’ici 2050 un espace plus cohérent, plus attractif, plus compétitif économiquement, assurant le bien-être de sa population dans un environnement intégré et durable au coeur de l’Afrique et ouvert au monde. Avec l’adoption de la Pnat par le gouvernement, la RDC vient ainsi de se doter d’un cadre de référence pour toutes les actions ayant recours à l’occupation, l’exploitation et la gestion de l’espace national. Cap maintenant vers la loi relative à l’aménagement du territoire dont le projet sera incessamment soumis au Parlement.

Blandine Lusimana

Légendes et crédits photo : 

Le ministre de l’Aménagement du territoire, Aggée Aje Matembo

Notification: 

Non