Relance agricole dans le Pool : le Parpa ouvre une antenne à Ignié

Lundi 5 Août 2019 - 18:36

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Après avoir lancé ses activités de terrain, le 27 juillet dernier dans le district de Louingui, le Programme d’appui à la relance de la productivité agricole (PARPA) a ouvert, le 5 août à Ignié, une agence dans laquelle la population doit se faire enregistrer afin de bénéficier des offres et services du programme.

L’antenne Parpa d’Ignié a été lancée en présence des autorités locales et des sages du district. C’est une agence locale auprès de laquelle la population de la localité et celle des villages environnants viendront se faire enregistrer, présenter leurs projets agricoles et exprimer leurs états de besoins.

Une fois le projet est enregistré et que le paysan dispose des terres, le Parpa affecte une équipe de techniciens à sa charge, munie d’engins agricoles qui vont lui labourer le champ, selon l’espace qu’il veut cultiver. Pour un hectare de terrain, les paysans les plus démunis, préalablement identifiés, ne paieront aucun franc pour le labour.

Cependant, pour la même opération, a précisé l’animateur principal du Parpa, Esaïe Ouaoua, d’autres paysans dont la situation sociale n’est pas précaire doivent verser symboliquement une somme de trente mille francs Cfa pour se faire labourer un hectare. Par la suite, le programme offrira à tout demandeur un kit agricole composé d’une houe,  d’une brouette ainsi que des semences.

Pour cette phase pilote, le Parpa a choisi la culture du haricot. Une variété que le projet estime porteuse pour laquelle les agriculteurs les plus pauvres pourront tirer profit afin de mieux se prendre en charge et réduire leur précarité, conformément à la vision du programme. Mais parallèlement, les bénéficiaires peuvent planter d’autres cultures qui leur conviennent.

« Le labour et le pulverage ne sont pas gratuits pour tout le monde. Nous faisons la gratuité mais pour les mille hectares que nous prônons nous n'accordons la gratuité qu’à une catégorie de la population dont la précarité est avérée. Cependant, les paysans dont la situation sociale s’avère stable, nous leur proposons un prix forfaitaire de trente-mille Fcfa, pour le labour, et vingt-cinq mille Fcfa pour pulvériser le champ. Cet argent nous permet juste d’entretenir les engins », a précisé Esaïe Ouaoua.

Pour les paysans, ce programme vient à point nommé et permettra au district d’Ignié d’augmenter sa production afin de maintenir sa place de grenier de Brazzaville.

« Cette initiative nous intéresse beaucoup. Mettre des engins à la disposition de la population démunie est un grand soulagement pour nous. Cela nous permettra d’accroître notre production agricole afin de continuer à nourrir Brazzaville », s’est réjoui Mr Nganga, un agriculteur rencontré à l’issue de la cérémonie.

S’exprimant à l’occasion, le directeur exécutif de la Fondation Perspectives d’Avenir a invité la population d’Ignié à aller exprimer leurs doléances auprès des services du Parpa mis à leur disposition.

« Lorsque nous lancions ce programme à Kinkala, il y a peu, nous précisions que celui-ci allait se déployer dans le département, à partir de trois points focaux qui sont Kinkala, Mindouli et Ignié. Sur le terrain, nous nous rendons compte que les besoins sont énormes et qu’avec le peu de matériel que nous avons, nous ne serons pas en mesure de répondre à tous ces besoins, mais ce n’est qu’un plan de départ. Je profite donc de l’occasion pour demander à tous de venir exprimer leurs états de besoins auprès du programme », a indiqué Habraham Okoko. L’antenne de Mindouli sera lancée très prochainement.

Rappelons que le Parpa a pour objectif de contribuer à l’amélioration de la productivité des acteurs agropastoraux et au développement des unités de production, par des actions directes au profit des producteurs démunis dans le département du Pool. Ce programme est piloté par la Fondation Perspectives d’Avenir que dirige le député d’Oyo, Denis Christel Sassou N’Guesso.

Firmin Oyé

Légendes et crédits photo : 

1-Une vue de l'antenne du Parpa d'Ignié/Photo Adiac 2-Un sage d'Ignié s'adressant à la délégation du Parpa et aux autorités locales/Photo Adiac

Notification: 

Non