Rencontre citoyenne : le maire appelle les femmes de la ville océane à former une mutuelle

Samedi 25 Janvier 2020 - 14:15

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Le vœu a été exprimé, le vendredi 24 janvier, lors des retrouvailles avec l’ensemble des réseaux des femmes de Pointe-Noire.

Pour les initiateurs du projet,  la mutuelle sera dénommée « Bana Ponton» et accompagnée d’un mécanisme de solidarité en vue de permettre aux membres de s’entraider. « Aujourd’hui Pointe-Noire est une ville cosmopolite. Il ne s’agit pas d’une rencontre politique, ces retrouvailles sont organisées pour échanger sur des problèmes qui minent le quotidien des habitants de la ville. Pour mieux préserver  la paix,  les femmes doivent aussi être face à leurs responsabilités sociétales », a signifié Jean François Kando.

Au cours de la rencontre, le maire a exhorté les femmes de demander à leurs enfants d’être à l’abri des antivaleurs, notamment les violences en milieu scolaire, le phénomène bébés noirs, la prostitution, la pédophilie,  la consommation abusive d’alcool et autres. «J’interpelle plus les mamans parce qu’elles jouent un rôle fondamental dans l’éducation des enfants.  Aujourd’hui, nous sommes dans une société où la  famille a pratiquement démissionné », a-t-il déclaré.

L’orateur a aussi pris l’engagement d’établir des actes de naissance et des cartes nationales d’identité à certaines femmes qui n’en disposent pas. « Nous allons nous organiser pour établir à certaines de nos sœurs des actes de naissance et des cartes nationales d’identité en vue de permettre à ces dernières de prouver leur citoyenneté », a-t-il indiqué. En plus des femmes, le maire a entretenu quelques semaines avant les chauffeurs de taxis et bus, les éléments de la force publique, les personnes handicapées de la ville.

 

Séverin Ibara

Légendes et crédits photo : 

Adiac Photos, 1-tribune officielle 2- Une vue des femmes

Notification: 

Non