Renforcement des capacités: des couturiers à mobilité réduite formés en techniques de broderie

Jeudi 20 Septembre 2018 - 17:30

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

La Fondation Avsi a piloté, du 19 mars au 18 septembre, une formation au profit des membres de la Coopérative des tailleurs handicapés (CTH) de Pointe-Noire, à leur siège sis dans l’enceinte de l’Institut des déficients auditifs, à Fouks, dans le 2e arrondissement Mvoumvou.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Dix membres sur treize de la coopérative ont participé à la formation en petites et grosses broderies grâce aux financements de  Saipem/Boscongo et à l’expertise de la Fondation Avsi dans le pilotage des projets, notamment avec les personnes vivant avec handicap. L’aboutissement de ce projet est la réponse aux besoins exprimés par les membres de la CTH à la direction départementale des Affaires sociales de Pointe-Noire qui en avaient fait un plaidoyer à Saipem/Boscongo, avec comme objectif « optimiser les revenus des membres de cette coopérative souvent isolés du système économique ».  

La cérémonie de clôture organisée à la fin de la formation a permis aux différents acteurs du projet, à savoir le représentant du Saipem/Boscongo; la directrice départementale des Affaires sociales de Pointe-Noire (DDAS/PN), Marie-Thérèse Loemba; le directeur départemental de l’Agence nationale de l’artisanat (Ddana/PN), Jean Claude Demaboud; et la Fondation Avsi représentée par Caterina Cipriani, d’apprécier,  en présence du conseiller socio-culturel du député maire de Pointe-Noire et du conseiller politique du maire de Mvoumvou, le niveau du travail des apprenants à travers les trois journées de promotion/exposition et vente de leurs produits.

Une formation très bénéfique

Plus de cinquante tenues vestimentaires réalisées ont été mises en  promotion/exposition/vente par les dix bénéficiaires du projet. Il y a eu des ensembles pour hommes et dames en étoffes brodées, des robes et des vêtements pour enfants. La plupart de ces tenues ont été bien appréciées, achetées ou consignées par les visiteurs. De nouvelles commandes ont été même passées séance tenante. La joie a été partagée entre les bienfaiteurs, le coordonnateur, l’encadreur et les bénéficiaires du projet. « Ce projet est né de  la volonté des membres de la coopérative qui avaient exprimé à la DDAS/PN le besoin de renforcer leur formation afin d’accroître la production. La DDAS/PN a présenté le besoin à Saipem/Boscongo qui a délibérément accepté d’aider ces personnes vulnérables via Avsi du fait de son expertise », a indiqué Caterina Cipriani.

Notons que la Ddana/PN a contribué au suivi des activités de la formation et de réhabilitation de l’atelier de couture, à l’organisation et à la supervision des sessions d’évaluation et de validation des compétences professionnelles acquises pendant la formation. C’est dans ce contexte que des certificats de compétences professionnelles, signés du Ddana/PN Jean Claude Demaboud, ont été remis à tous les bénéficiaires du projet durant la cérémonie.

Pour sa part, Marie Thérèse Loemba a exprimé sa satisfaction suite à l’aboutissement du projet et félicité la Fondation Avsi pour la maîtrise des projets relatifs aux personnes à mobilité réduite. « C’est le deuxième projet que vous venez de piloter à leur endroit depuis 2011, année de votre implantation à Pointe-Noire », a-t-elle indiqué avant de louer l’engagement des bénéficiaires. « Au vu des rapports reçus sur la mise en œuvre du projet, il ressort que l’apprentissage de la broderie, au départ difficile, est devenu banal au fil des mois. De même, la manipulation de la machine à petite, comme celle de la grosse broderie, impensable au début, est parfaite à ce jour. Bravo chers membres de la coopérative pour votre engagement à cette formation censée booster vos recettes, améliorer votre pouvoir d’achat et votre insertion  dans le système économique », a-t-elle renchéri, avant de remercier Rochelvie, la formatrice; Jean Claude, le coordonnateur; et la société Saipem/Boscongo pour l’appui financier apporté à ce projet.

Outre la formation, la CHT de la ville océane a reçu du bienfaiteur un groupe électrogène, une machine à grosse broderie, divers matériels de formation et de production des produits pour promotion/exposition, une étagère, un atelier réhabilité en peinture intérieure et installation des ventilateurs au plafond. Les membres de la CHT, très émus, ont vivement remercié le bienfaiteur par la voix de leur consœur, Bienvenue Matondo. Ils ont ainsi réalisé deux tableaux brodés des logos de Saipem/Boscongo et de la Fondation Avsi.  

Soulignons que la CHT de Pointe-Noire, créée depuis 1975, a été renforcée et restructurée de 2013 à 2016 dans le cadre du projet  « Amélioration des conditions de vie  des personnes vivant avec handicap », projet piloté par Avsi et financé par l’Union européenne.

Charlem Léa Legnoki

Légendes et crédits photo : 

La photo de famille / Adiac

Notification: 

Non