Revendications : les auditeurs de justice réclament la publication du décret reconnaissant leur statut

Mercredi 23 Septembre 2020 - 16:30

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Les élèves magistrats en attente de formation ont manifesté à nouveau, le 22 septembre, devant le siège de la primature. Ils réclament notamment la publication du décret  reconnaissant leur statut d’auditeurs de justice.

En 2014, ayant constaté un déficit en magistrats dans les juridictions du Congo, le gouvernement avait résolu de recruter des jeunes diplômés en droit, afin qu’ils soient formés et deviennent des  magistrats qualifiés.

Depuis lors, cette dernière promotion en attente  n’a jamais été envoyée en formation alors que certains de leurs collègues ont déjà subi la même formation au Bénin, au Cameroun et en Tunisie.
Au prix des sit-in, ont-ils indiqué, un comité interministériel, composé du ministre de la Justice et de celui de l’Enseignement supérieur, a été mis en place. Il a pour mission d’examiner les dossiers et d'authentifier les diplômes. A l’issue du contrôle physique effectué du 15 au 25 juin dernier, 334 auditeurs ont été retenus. Ils devraient, par conséquent, être immédiatement mis en route pour subir une formation spéciale de magistrature dans les trois pays sus-cités. Depuis lors, le dossier semble bloqué. C’est à ce titre que le collectif de ces auditeurs de justice a tenu à rencontrer le Premier ministre, Clément Mouamba,  en vue de s'enquérir de l'état d'avancement de leur dossier.

Hélas, ils n’ont pas été reçus par le chef du gouvernement qui coordonne cette situation. Ils fustigent la primature et le ministre de tutelle d’avoir négligé leur dossier, pour des raisons, estiment-ils ‘’infondées et non justifiées’’.

« Notre dossier est bloqué à la primature. Le Premier ministre doit valider le rapport et instruire le ministre de la Justice et des Droits humains pour que les projets de décrets déjà initiés puissent circuler afin que nous bénéficions d’une prise en charge au niveau de la solde », a précisé le vice-président du comité des auditeurs de justice, Edmond Steven Sambou.

En termes de revendications, les auditeurs de justice réclament en premier, la publication immédiate du décret reconnaissant officiellement leur statut d’auditeur de justice, afin qu’ils bénéficient, comme leurs collègues envoyés au Sénégal, d’une rémunération prévue à cet effet. Ces futurs magistrats exigent aussi la publication, au plus vite, de leur note de mise en formation.

Firmin Oyé

Légendes et crédits photo : 

Les auditeurs de justice devant la primature/Photo Adiac

Notification: 

Non