Route nationale n°2 : le tronçon Djiri-Ingah en pleine réhabilitation

Samedi 1 Février 2020 - 19:30

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Principale voie reliant Brazzaville à la partie septentrionale du pays, la route nationale n°2 se trouve dans un état critique. Les travaux de réhabilitation engagés sur le tronçon Djiri-Ingah (86km) se déroulent sans encombre, a indiqué, à l’issue d’une visite le 1er février, le ministre en charge de l’Aménagement du territoire et des Grands travaux, Jean Jacques Bouya.  

« Le travail se poursuit sur la nationale n°2, malgré un ralentissement dû essentiellement aux questions financières. Le gouvernement a fait un effort pour que l’entreprise reprenne les travaux », a-t-il déclaré.  

Confié à la société China state construction engineering corporation (CSCEC), l’ouvrage concerne outre le segment Djiri-Ingah, la sortie nord de Brazzaville notamment deux bretelles à Kintélé (l’une menant vers la deuxième sortie de la capitale et l’autre à l’ancien poste de péage).

Les pluies diluviennes ralentissent le rythme d’exécution des travaux et rendent pénible la circulation des engins dans cette partie du département du Pool.

« C’est difficile de sillonner dans les environs et même de se rendre à Brazzaville pour s’approvisionner en marchandises. Nous sommes heureux quand la voie est en bon état », a confié Abdoulaye, commerçant malien basé au village Odziba à 100km de Brazzaville.    

Le tronçon Djiri-Ingah est le plus dégradé sur la nationale n°2. Selon Jean Jacques Bouya, l’entreprise chinoise est tenue à traiter 33km entre les villages Massa et Ingah dont 12km déjà réalisés avec de grands bourbiers parmi lesquels celui du village Nkouo.

On note sur l’ensemble du segment quelque dix-neuf bourbiers dont trois plus critiques, ce qui rend délicats les travaux à réaliser en cette période de pluies.

« Le gouvernement fera de sorte que les travaux se poursuivent pour régler tous les bourbiers. L’effort sera fait pendant la saison sèche pour que cette partie, la plus critique, soit complètement rétablie. Après, le cap sera mis sur l’axe  Etsouali-Ngo », a expliqué le ministre de l’Aménagement du territoire.   

En raison des difficultés financières, le gouvernement a décidé de procéder à la réhabilitation et à l'élargissement de la nationale n°2 de façon modulaire. L’objectif est de rétablir toute la dorsale Brazzaville-Owando soit plus de 500km afin de faciliter la circulation des personnes et des biens. 

Christian Brice Elion

Légendes et crédits photo : 

Un véhicule franchissant le bourbier d'Odziba/Photo Adiac

Notification: 

Non