Sangha : un conclave à Ouesso pour recadrer l’action sociale et humanitaire

Mercredi 23 Septembre 2020 - 17:00

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Réorienter les stratégies de mise en œuvre des plans socio-humanitaires, tel est l’objectif de la conférence des directeurs départementaux, ouverte le 23 septembre dans le chef-lieu du département de la Sangha par la ministre des Affaires sociales et de l’Action humanitaire, Antoinette Dinga-Dzondo.

Dans une approche participative, les directeurs départementaux des affaires sociales et de l’action humanitaire feront l’état des lieux des activités menées de 2018 à 2020 au profit des vulnérables, des pauvres, des sinistrés et d'autres catégories de la population. A l’issue des travaux qui prendront fin le 25 septembre, un rapport final portant réorientation des stratégies de mise en œuvre de l’action socio-humanitaire sera établi.

« Il s’agira de faire une évaluation critique sur des actions entreprises en direction des populations cibles du ministère. Ce qui permettra de générer une programmation réaliste pour atteindre les résultats escomptés », a indiqué la ministre des Affaires sociales à l'ouverture des travaux de la conférence.

Antoinette Dinga-Dzondo a également rappelé que la politique nationale d’action sociale  2018-2022 demeurait un outil servant de balise et de boussole pour le travail qui incombe à son département ministériel.

La première conférence des directeurs départementaux des affaires sociales et de l’action humanitaire a été organisée en 2017 à Kintélé, la deuxième en 2018 à Sibiti dans le département de la Lékoumou, la troisième c’est celle en cours à Ouesso.

En marge de cette conférence, plusieurs activités sont prévues. Il s’agit notamment de l’assistance humanitaire aux populations de Ouesso et de Djeka, de la dotation des personnes vivant avec handicap en équipements de mobilité, du lancement des opérations de certification des listes des ménages devant bénéficier de l’allocation d’urgence ainsi que du lancement des activités du Centre de développement social de Sembé.

« Toutes ces actions d’assistance sociale et humanitaire sont vivement attendues par la population de Ouesso sinon de la Sangha », a signifié le vice-maire de Ouesso, Mme Irène Andziou.

Rominique Makaya

Légendes et crédits photo : 

Photo 1 : la ministre en charge des Affaires sociales ouvrant la conférence Photo 2 : les participants à la conférence

Notification: 

Non