Santé : deuxième cas de coronavirus à Kinshasa

Vendredi 13 Mars 2020 - 16:45

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

C’est un sujet camerounais résidant à Kinshasa avec sa famille qui était parti passer ses vacances en France. Les deux cas de coronavirus enregistrés à Kinshasa proviennent tous de la France.

 

A en croire le ministre de la Santé, le Dr Eteni Longondo, au cours de sa communication faite le jeudi 12 mars à la presse, c’est depuis le 8 mars que ce sujet camerounais est rentré à Kinshasa.  

« A son retour, il ne présentait aucun signe. Mais c’est quand il est arrivé chez lui que les signes se sont manifestés et il a alerté nos services. Actuellement, il est pris en charge », a expliqué le ministre de la Santé.

S’agissant du premier cas de coronavirus enregistré à Kinshasa, le Dr Eteni Longondo a rassuré que son évolution est positive et il pourra être libéré.  « J’ai parlé il y a quelques minutes avec son gardien. Il est là et sa situation est stable, rien d’alarmant », a déclaré le docteur Eteni Longondo.

 Le gouvernement vient d’intensifier des mesures de précaution pour freiner la propagation de cette maladie qui s’était déclarée en Chine dans la ville de Wuhan avant de se répandre à travers le monde.

Pour le ministre de la Santé, le gouvernement a pris la décision « de soumettre toute personne venant de l’étranger au contrôle du coronavirus à l’aéroport ». Il avait, en outre, souligné que le gouvernement a également débloqué des fonds pour lutter contre cette maladie.

La protection contre cette maladie qui se manifeste notamment par la toux, la fièvre, le rhume, passe par le respect des règles d’hygiène. Il s'agit, entre autres, de se laver les mains régulièrement avec de l'eau et du savon ; tousser dans un mouchoir ou dans le pli du coude, en veillant à jeter le mouchoir en toute sécurité dans une poubelle refermée par la suite ; maintenir une distance sociale d'au moins un mètre, en particulier si cette personne tousse ; éviter de toucher les yeux, le nez et la bouche ; et consulter un médecin le plus tôt possible si une personne développe de la fièvre ou de la toux.

Blandine Lusimana

Notification: 

Non