Santé : Ébola pourrait coûter plus de 32 milliards de dollars d’ici à la fin 2015

Lundi 13 Octobre 2014 - 12:30

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Selon un rapport de la Banque mondiale (BM), le coût économique d’Ebola pour l’Afrique de l’Ouest pourrait dépasser 32 milliards de dollars d’ici à la fin 2015, si l’épidémie venait à connaître une expansion hors des trois pays actuellement touchés

D’après le rapport, « si l'épidémie devait frapper un nombre important de personnes dans les pays voisins, dont certains ont des économies bien plus importantes, l'impact régional financier sur deux ans pourrait atteindre 32,6 milliards de dollars d'ici à la fin 2015 ». L’épidémie aurait déjà fait 4 000 morts en Afrique de l’Ouest,  dont les principaux foyers de l’épidémie sont le Liberia, la Guinée, la Sierra Leone.

L’impact économique déjà « profond » dans ces trois pays frappés par le virus, pourrait devenir « catastrophique » dans un scénario où l’épidémie ne serait que faiblement contenu, estime le rapport, qui a noté une efficacité de sa lutte dans d’autres pays ouest-africains, comme au Sénégal, au Nigeria. Ce qui démontrerait, selon le rapport que la maîtrise de la propagation de l’épidémie et d’atténuation du « facteur de peur » qui pousse les pays voisins à fermer leurs frontières ou à suspendre leurs échanges commerciaux sont des objectifs atteignables sur le système de santé.

Dans un communiqué qui a suivi le rapport, le président de la BM, Jim Yong Kim a appelé la communauté internationale à « trouver les moyens de contourner les obstacles logistiques et transporter plus de docteurs et de personnels médicaux, plus de lits d’hôpitaux et plus d’assistance sanitaire et d’aide au développement pour stopper Ebola ».

En septembre dernier, la BM a  augmenté à 400 millions de dollars son aide aux pays touchés pour enrayer la propagation de l’épidémie. La Banque africaine de développement (BAD) vient d’indiquer qu’elle allait décaisser de son côté 152 millions de dollars   pour quatre pays d’Afrique de l’Ouest, notamment le Libéria, la Sierra Leone, la Guinée et la Côte d’Ivoire.

Ces pays ont signé, le 1er octobre dernier, des accords de prêt et de don d’un montant de 152 millions de dollars destinés à lutter contre la propagation du virus d’Ebola. L’assistance de la BAD va bénéficier aux trois pays les plus touchés, le Liberia, la Sierra Leone et la Guinée, ainsi que la Côte d’Ivoire à titre préventif. L’enveloppe globale financière est repartie comme suit,  61 millions de dollars pour le Libera, 50 millions pour la Sierra Leone, 32 millions pour la Guinée et 9 millions pour la Côte d’Ivoire

Noël Ndong