Santé : la onzième épidémie d’Ebola à Mbandaka

Mardi 2 Juin 2020 - 16:15

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Au moment où le pays s’active pour éradiquer la dixième épidémie d’Ebola dans les provinces de l’est du pays depuis plus de deux ans, la province de l'Equateur, précisément la ville de Mbandaka, rapporte la onzième épidémie.

 

 

Selon un communiqué de l’Unicef, le gouvernement a confirmé la mort de cinq personnes dont une jeune fille âgée de 15 ans à la suite de la maladie à virus Ebola à Mbandaka dans la province de l'Équateur. Les décès ont eu lieu entre le 18 et le 30 mai mais n'ont été confirmés que le 31 mai comme étant liés à l'Ebola. La même source a souligné que quatre autres personnes, les contacts du défunt, ont contracté le virus, y compris l'enfant d'un des cas décédés. Tous les contacts sont traités dans une unité d'isolement à l'hôpital Wangata de Mbandaka.

Dans la réponse contre cette maladie, le représentant de l'Unicef en RDC, Edouard Beigbeder, a déclaré que son institution travaille au côté du gouvernement et de tous les partenaires en fournissant des équipements essentiels, en déployant des mobilisateurs communautaires, en fournissant des services d'eau, d’hygiène et assainissement, en soutenant les orphelins et les autres enfants affectés.  "Dans l'épidémie actuelle dans l'est de la RDC, proportionnellement, plus d'enfants sont touchés par rapport aux épidémies précédente d'Ebola. Nous devons donc nous assurer que la prévention de l'infection chez les enfants soit au centre de la réponse en Équateur", a-t-il fait remarquer.

Dores et déjà, l’agence onusienne compte déployer trente-six personnes pour travailler avec les partenaires gouvernementaux, les communautés, les psychologues, les travailleurs psychosociaux et les organisations non gouvernementales pour aider les personnes infectées et affectées par le virus Ebola et pour sensibiliser les communautés aux bonnes pratiques d'hygiène et de comportement afin de prévenir la propagation de la maladie.

Blandine Lusimana

Légendes et crédits photo : 

La vaccination contre Ebola

Notification: 

Non