Santé : les Etats-Unis s'impliquent dans la lutte contre la drépanocytose au Congo

Mercredi 21 Août 2019 - 14:15

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

L’information a été donnée par le sous-secrétaire américain, en charge de la santé et de l’action humanitaire, Brett Giroir, à l’issue d’un entretien, le 20 août, avec l’épouse du chef de l’Etat, Antoinette Sassou N’Guesso, présidente de la Fondation Congo Assistance.

 

Les deux personnalités ont échangé sur la possibilité de la mise en œuvre d’un programme de prise en charge des malades souffrant de la drépanocytose.

Brett Giroir, qui s’est dit impressionné par le centre national de cette pathologie, construit sous la houlette de la première dame, a promis apporter son soutien.

« Aux Etats-Unis, en ma qualité de pédiatre, je travaille dans un programme pédiatrique qui prend en charge les enfants souffrant de la drépanocytose. A travers ce programme, nous voulons étendre les soins à tous les malades pour permettre aux enfants et adultes de se prendre en charge », a déclaré Brett Giroir.

Abordant dans le même sens, le directeur général du centre national de drépanocytose, Alexis Elira Dokékias a indiqué que, « le projet américain est de collaborer avec le Congo pour renforcer le centre, et faire en sorte que Brazzaville devienne le pôle d’excellence de la prise en charge de la drépanocytose. »

« Sous les directives de l’épouse du chef de l’Etat, et sur instruction de la ministre de la santé, dès demain, nous allons nous mettre au travail pour mettre en place tous les termes de référence du projet. Je crois que les lendemains seront meilleurs », a-t-il assuré.

Toujours dans le cadre de la lutte contre la drépanocytose, le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé(OMS)Tedros Adhanom Ghebreyesus, venu pour participer à la 69e session du comité régional de l’OMS,  s’est entretenu également avec l’épouse du chef de l’Etat pour lui témoigner, une fois de plus, sa reconnaissance pour ses efforts consentis.

Dans la foulée, Tedros Adhanom Ghebreyesus a annoncé que le centre national de la drépanocytose a été admis comme futur centre collaborateur de l’OMS.

« Ce projet ouvrira les portes sur la recherche, la formation, et la prise en charge, et cela aura un incident sur les autres pays. Ça sera un centre international qui devait franchir plusieurs étapes. Sur ce, nous devons nous battre afin qu’il dispose progressivement des moyens pour s’équiper et former des cadres, et faire en sorte que les activités soient en parallèle avec les exigences de l’OMS », a indiqué Alexis Elira Dokékias.

Dans la lutte contre la maladie, la Fondation Congo Assistance et l’Organisation mondiale de la santé pourront développer un partenariat, a dit le directeur général de l'OMS.

Yvette Reine Nzaba

Légendes et crédits photo : 

-Antoinette Sassou N'Guesso s'entretenant avec Brett Girior -Photo de famille

Notification: 

Non