Secteur privé : adoption d’un plan de soutien aux PME impactées par la crise sanitaire

Jeudi 1 Octobre 2020 - 17:52

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Prévu pour une durée de six mois, le plan de soutien vise à favoriser l’accès des Petites et moyennes entreprises (PME) aux subventions de l’État. Il cible en priorité les producteurs agricoles, la chaine de l’hôtellerie-restauration et les fabricants des solutions anti Covid-19.   

La pandémie du coronavirus a fortement affecté le secteur privé national déjà fragilisé par la crise économique et financière. Le gouvernement tente, à travers le Projet d’appui au développement des entreprises et la compétitivité (Padec), de leur créer une fenêtre d’opportunités aux sociétés coopératives, les groupements d’intérêt économique sur le corridor Pointe-Noire-Brazzaville-Ouesso ayant un potentiel de croissance.

D’après le chef de mission du Fonds d’appui au développement des PME, Abdel Kader Bawa, sont éligibles à cet accompagnement les entreprises dont l’activité est indispensable pendant la période de confinement, les sociétés porteuses de projets de développement structurants, être en activité depuis au moins deux ans et immatriculées au Registre de commerce et crédit mobilier et l’Agence nationale de l’artisanat, avoir démontré le lien de cause à effet entre les problématiques financières et la pandémie de la Covid-19, disposer d’un compte bancaire.

Le plan de contingence et de soutien à la résilience des PME cible les activités de production agricole (maraichage, végétale, animale, halieutique) ; la transformation d’aliments de grande consommation, à savoir le manioc, la pâte de cacahouète et les produits similaires, le poisson fumé, séché et salé, le jus de fruits et les produits maraichers ; les produits laiteux, les épices ; la production locale d’intrants pour l’élevage ; la centrale d’achats et de distributions des produits locaux ou d’importation ; les services de logistique de transport de marchandises ; la chaine de froid pour des produits halieutiques ; la production locale de machine-outil.

À cet effet, un comité de sélection institué procède au choix à partir du diagnostic d’entreprise ; de l’analyse du plan de relance de l’entreprise et du compte d’exploitation et du plan de trésorerie soumis par l’entreprise. Les bénéficiaires peuvent recevoir des subventions allant jusqu’à 11 millions FCFA. Ces subventions admissibles pour la reconstitution des stocks de matières premières, de marchandises, de production. Par contre, le paiement des loyers, salaires et autres charges de fonctionnement ne sont pas éligibles.

  

Fiacre Kombo

Notification: 

Non